Football (L1) : un duel au sommet de l'Olympe

©2006 20 minutes

— 

Le Stade-Vélodrome promet d'être en ébullition, dimanche (21 h), lors du choc au sommet de la 10e journée de Ligue 1 entre l'OM (2e) et l'OL (1er). Face à la domination outrageuse des joueurs de Gérard Houllier, crédités de 5 points d'avance sur leurs dauphins phocéens, nombreux sont ceux qui souhaiteraient les voir chuter afin de relancer l'intérêt d'un Championnat qui leur semble promis pour la sixième année d'affilée.

Depuis le début de la semaine, les dirigeants marseillais, Pape Diouf en tête, ont lancé quelques piques à l'attention du club rhodanien, avec lequel ils n'entretiennent pas les meilleures relations en raison notamment des démarches entreprises cet été par l'OL pour recruter Frank Ribéry. « Voilà un club champion de France depuis cinq ans, aux prétentions européennes justifiées, mais qui a du mal à avoir une identité nationale, à s'affirmer sur le plan de la popularité et qui a beaucoup moins de charisme que le nôtre », a déclaré le président de l'OM. Lequel était moins arrogant après la piteuse élimination de son équipe au premier tour de l'UEFA face aux modestes Tchèques du Mlada Boleslav (1-0 et 2-4). Mais les Lyonnais n'en ont cure. Jusqu'à présent, leur esprit a été accaparé par le match de Ligue des champions remporté mardi face au Dynamo Kiev (0-3). Gérard Houllier avait néanmoins anticipé le déplacement sur la Cannebière en laissant sur le banc Anthony Reveillère, Tiago, Jérémy Toulalan et Sidney Govou. Son objectif sera de ramener les 3 points, même si le président Aulas estime « qu'un nul serait déjà une performance incroyable ».

S. M.

Les Lyonnais restent sur une série de huit matchs sans défaite au Stade-Vélodrome (trois succès et cinq nuls). Le dernier revers du club rhodanien sur la pelouse de l'Olympique de Marseille remonte en effet au 4 septembre 1997 (1-0).