Waldemar Kita (président du FC Nantes): «Ma plus belle émotion»

Football Après l’officialisation de la montée du FC Nantes en Ligue 1, le président Waldemar Kita, soulagé, s’est confié…

A Nantes, David Phelippeau

— 

Kita devrait être encore plus interventionniste dans le sportif la saison prochaine.
Kita devrait être encore plus interventionniste dans le sportif la saison prochaine. — F. Elsner / 20minutes

C’est un soulagement pour vous ?

Oui mais ce qui est important c’est que tout le monde soit heureux. Cette montée touche les gens au cœur. Quand on voit le stade comme ça, ça fait plaisir. Cela montre que le travail a payé. Contre Clermont (défaite 0-1) il y a quinze jours, je me suis fâché. Les joueurs ont ensuite gagné deux matchs… comme quoi je sers encore à quelque chose.

C’est plus fort que la remontée en 2008 ?

Oui, c’est même ma plus belle émotion. Cela n’a rien à voir avec 2008… C’est plus fort là car tout le monde l’attendait depuis quatre ans. Si on n’avait pas réussi à monter, vous m’auriez encore critiqué. Vous auriez dit : «Il est comme ci, il est comme ça Kita !» Vous n’êtes pas toujours sympathiques avec moi. Vous avez souvent critiqué ma personne. C’est dur à accepter ça. Mais je suis quand même content pour vous, les journalistes, car vous allez pouvoir écrire encore plus de papiers avec la Ligue 1.

Pourquoi avez-vous réussi cette saison ?

Beaucoup de choses sont plus simples au club. Il y a moins d’intermédiaires pour les prises de décision. Il ya une cohérence dans le travail et une simplicité. C’est sain au club et c’est ça qui est important.

Et l’avenir, vous le voyez comment ?

Il y a d’autres étapes à passer. Je ne vais pas dire que je peux mourir tranquille maintenant car je suis jeune. En attendant, il faut que les supporters nous fassent confiance pour la saison prochaine et qu’ils soient patients car il faut du temps. Ce que j’ai retenu depuis six ans c’est qu’on ne peut pas reconstruire un club du jour au lendemain.