Monaco: La FFF dément la version du club

R. B.

— 

Le président de l'AS Monaco Dmitry Rybolovlev.
Le président de l'AS Monaco Dmitry Rybolovlev. — VALERY HACHE / AFP

Le ton monte entre Monaco et les instances du football français. Dans un communiqué publié ce dimanche, le club monégasque raconte une rencontre vendredi entre le président du club Dmitry Rybolovlev et le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët.

Selon le communiqué, Noël Le Graët aurait demandé le versement de 200 millions d’euros au milliardaire russe pour régler le conflit entre la Ligue de football professionnel et l’AS Monaco. Une version démentie ce dimanche après-midi par la Fédération française de football. Si elle confirme l'existence d'une rencontre, elle affirme que c'est le club monégasque qui aurait proposé le versement de cette somme pour réfler le conflit.

En mars, la LFP avait décidé d’imposer au club d’avoir son siège social en France d’ici juin 2014 pour le contraindre au même régime fiscal que les autres clubs de l’élite.

«La position du club est très claire, l’ASM FC considère qu’une telle demande est totalement inacceptable», explique l’ASM, qui annonce son intention d’intenter une action en justice contre la LFP. Le club monégasque entend obtenir l'annulation de la décision et compte réclamer des dommages et intérêts. Selon l'AFP, la LFP n'était pas informée de cette réunion entre le président de la FFF et le président de l'ASM.