Jean-Pierre Elissalde avoue s'être dopé

RUGBY L'ancien international reconnaît avoir pris des produits dopants durant sa carrière...

R.S.

— 

Jean-Pierre Elissalde lors d'une conférence de presse, le 6 décembre 2011
Jean-Pierre Elissalde lors d'une conférence de presse, le 6 décembre 2011 — GAIZKA IROZ / AFP

Après les révélations de l’Agence française de lutte contre le dopage sur les pratiques dopantes, les réactions d’indignation ou d’ironie se succèdent depuis trois jours. Mais celle de Jean-Pierre Elissalde va à l’encontre du discours d’auto-défense du milieu du rugby. L’ancien international a reconnu sur France Bleu s’être dopé durant sa carrière. «Je pense qu'à une époque, c'était les amphétamines, dans les années 70 ou 80. C'était pris par des cyclistes, par des footballeurs, des rugbymen bien évidemment. J'en ai personnellement pris deux fois.»

En tant qu’entraîneur, il ajoute qu’il n’a jamais connu de «dopage organisé (…) Il n'y a rien d'extraordinaire et après, il y a eu d'autres formes de dopage, notamment pour travailler plus, prendre de la masse musculaire. Des joueurs de l'Hémisphère Sud avaient plus de réussite au barbecue que sur le terrain», indique le consultant rugby de Canal+.