Basket (Pro A) : la SIG condamnée à l'exploit

©2006 20 minutes

— 

« Si on avait été au complet, je n'aurais pas été inquiet. Là, c'est différent... » Eric Girard ne s'avoue en aucun cas battu d'avance avant de recevoir Pau-Orthez, ce soir à 19 h au Rhenus Sport en ouverture de la 3e journée de Pro A. Mais le coach strasbourgeois sait que les chances de victoire de son équipe sont minces. « Si on met un peu de folie, que le public nous pousse et que la chance est avec nous, tout est possible. Dans le cas contraire, si Pau joue sur sa valeur, le match pourrait tourner au carnage. » En effet, ni l'adversaire – une armada de onze pros destinés à reconquérir un titre national qui fuit l'Elan béarnais depuis deux ans et désireux de laver l'affront de la saison passée (défaite 78-48 à Strasbourg) –, ni le contexte n'incitent pas à l'optimisme.

Car la SIG a débuté le Championnat par deux défaites contre Roanne (74-77) et à Paris (74-65). Lonnie Cooper, le meneur titulaire, est encore out pour cinq semaines. Son remplaçant, Gautier Darrigand, récupère à peine de son entorse de la cheville, même s'il a pu jouer quinze minutes lors de la défaite sur le parquet du PBR. Enfin, Afik Nissim, censé être la troisième solution à la mène, ne s'est ni entraîné ni alimenté dimanche et lundi en raison de la fête juive du Yom Kippour. Sans marge de manoeuvre, Eric Girard va donc s'attacher à rassurer ses joueurs. « Je n'ai aucun doute sur leur potentiel individuel et leur volonté, confie le technicien, qui n'a jamais perdu contre Pau en saison régulière depuis son arrivée à la SIG à l'été 2004. J'espère juste que l'absence de Lonnie, qui crée un décalage et bouscule leurs repères, ne va pas leur faire perdre confiance et nous mettre sur de mauvais rails. »

Jérôme Sillon