Ligue 1: Révolté par la suspension de son stade, Bastia accueillera Nancy à Gueugnon

FOOTBALL Le club corse va faire appel de la décision de la LFP...

R. B.

— 

 Le président bastiais, Pierre-Marie Geronimi.
 Le président bastiais, Pierre-Marie Geronimi. — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Ca ne passe pas. Avec son stade Furiani interdit de match jusqu’à nouvel ordre après les débordements lors de la rencontre contre Marseille mercredi, Bastia n’a pas l’intention de se laisser faire. «Il est difficile d'avoir une réaction tellement cette décision de la Commission de discipline nous stupéfie et nous laisse sans voix», souligne le président, Pierre-Marie Geronimi. «On veut tout simplement détruire le Sporting.»
 
En fin d'après-midi, la LFP a annoncé dans un communiqué que la rencontre entre Bastia et Nancy se déroulerait à Gueugnon le samedi 22 décembre. Le match se jouera à 20h au stade Jean-Laville.
 
Un dirigeant entame une grève de la faim
 
Figure emblématique du club, un autre dirigeant corse, Jo Bonavita, a entamé une grève de faim ce vendredi pour protester de la décision de la LFP. Le club a lui prévu de faire appel de la sanction devant le CNOSF.
 
«On tombe à la renverse car cela concerne le match d'hier soir (mercredi) alors que c'était un match à huis-clos. On nous reproche ce qui s'est passé à l'extérieur du stade alors que nous ne sommes pas responsables de la voie publique. Il est hors de question de ne pas jouer face à Nancy le 22 décembre dans notre stade pour ce qui sera un match capital pour le maintien», indiquait Pierre-Marie Geronimi ce matin.