Ligue 1: L'OGC Nice répond à Antonetti et ses «propos diffamatoires»

FOOTBALL Le coach rennais avait taxé les azuréens de «tricheurs»…

A.M.

— 

Frédéric Antonetti, l'entraîneur du Stade Rennais, le 11 décembre 2012, à Nice.
Frédéric Antonetti, l'entraîneur du Stade Rennais, le 11 décembre 2012, à Nice. — JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Visiblement, Frédéric Antonetti n’a plus beaucoup d’amis à l’OGC Nice. Le coach rennais, ancien titulaire du banc azuréen, s’est incliné au Stade du Ray mardi soir (1-0). Une défaite qui l’a mis hors de lui, puisqu’il a lâché à la fin du match un cinglant «ce sont les tricheurs qui ont gagné». Les bretons se sont inclinés sur un penalty généreux accordé aux hommes de Claude Puel, et ont également subit deux expulsions.

Les dirigeants niçois ont décidé de répondre via un communiqué de presse diffusé sur leur site mercredi après-midi. Taxant les propos d’Antonetti de «diffamatoire», l’OGCN a enfoncé le clou: «Ce n'est pas la première fois que l'entraineur rennais se rend coupable de propos déplacés et dénués de sens à l'issue d'un match, propos bien souvent destinés à masquer les insuffisances de sa propre équipe ou de son propre management.» 

En fin de compte les Niçois encouragent le tacticien breton «à plus de mesure et à se concentrer sur son métier, son équipe et le Stade Rennais». Un «club très apprécié de notre championnat et avec lequel nous entretenons d'excellentes relations», assure Nice. Un peu moins, quand même, depuis mardi soir.