A Chartres, Laure Manaudou retrouve l'or

NATATION La Française n'est plus certaine de prendre sa retraite...

Thibault Vielle

— 

Laure Manaudou sur le podium des championnats d'Europe en petit-bassin à Chartres, le 24 novembre 2012.
Laure Manaudou sur le podium des championnats d'Europe en petit-bassin à Chartres, le 24 novembre 2012. — ALAIN JOCARD / AFP

Dans la piscine de l'Odyssée à Chartres, la championne olympique 2 004 Laure Manaudou a démontré à tous les observateurs de cet Euro (petit bassin) qu'il fallait encore compter sur elle, en dépit de ses récentes déclarations sur l'arrêt de sa carrière. «J'avais prévu de prendre ma décision après ces championnats d'Europe. Finalement, je n'ai pas envie de me précipiter, donc je me laisse un temps de réflexion jusqu'aux vacances de Noël», a déclaré la nageuse de 26 ans à La Provence.

Son premier titre international depuis quatre ans

Laure Manaudou est devenue championne d'Europe du 50 m dos, en battant le record de France en 26 secondes 78 centièmes, samedi à Chartres. Vendredi, la nageuse avait déjà impressionné en 100 m dos, en emportant l'argent juste derrière l'intouchable croate Sanja Jovanovic. C'est le premier titre international pour Laure depuis son sacre européen sur 200 m dos en grand bassin en 2008 à Eindhoven (Pays-Bas).

Une éternité dans la tête d'un sportif de haut niveau. Portée par une assistance largement acquise à sa cause, Manaudou n'a pas encore tiré sa révérence. «Je suis ravie, surtout devant ce public français qui a toujours été là, et qui a crié très fort dans les derniers 25 mètres», explique celle qui n'a pas encore envie visiblement de faire ses adieux à la compétition. Le triomphe de Chartres va-t-il inciter la jeune maman à prolonger sa carrière? «Quand l'on vit des moments comme çà, c'est sûr on n'a pas envie d'arrêter. Après, je préfère peser le pour et le contre avec mes proches avant de prendre une décision que je pourrais regretter», analyse la Rhodanienne, qui vient tout juste de retrouver les sommets. La reine va prendre le temps maintenant.