Losc: «Une soirée cauchemar» selon Mickaël Landreau

INTERVIEW Tête basse et mâchoire serrée, Mickaël Landreau avait la tête des mauvais jours après la déroute du Losc à domicile face au BATE Borisov (1-3). Le gardien lillois revient sur cette défaite qui fait mal...

Propos reccueillis à Lille par François Launay

— 

Mickaël Landreau pendant Lille-Bate Borisov, le 19 septembre 2012 au Grand Stade du Losc. 
Mickaël Landreau pendant Lille-Bate Borisov, le 19 septembre 2012 au Grand Stade du Losc.  — Michel Spingler/AP/SIPA

Comment expliquez-vous cette première mi-temps catastrophique?

Je ne l’explique pas trop. C’est une soirée cauchemar pour nous. Commencer de cette manière-là en Ligue des champions, c’est le pire scénario. Il n’y a pas grand chose à dire si ce n’est de rentrer chez nous et de se remettre en question. C’est une soirée difficile. Cette défaite fait mal. Il ne faut pas laisse passer le train en Ligue des champions.
 
N’avez-vous pas sous estimé cette équipe de Borisov?
 
Non, ce n’est pas mon genre de sous estimer une équipe. En Ligue des champions, les équipes ne sont pas là par hasard. Ce n’est pas non plus leur première participation à cette compétition. J’ai beaucoup de respect pour cette équipe de Borisov.
 
Que faut-il faire pour soigner les têtes et rebondir?
 
Tout joue dans ces moments-là. Il faudra repartir de l’avant. Il faut accepter cette défaite difficile pour pouvoir rebondir. Aujourd’hui, au très haut niveau, il faut toujours rebondir et assumer les émotions qu’elles soient positives ou négatives.
 
Revivez Lille - Bate Borisov (1-3) en live comme-à-la-maison