Lorient, l'inattendu tube de l'été

FOOTBALL Les Merlus occupent la 3e place de Ligue 1 après leur victoire à Rennes (1-2)...

Jérémy Goujon à Rennes

— 

Le joueur de Lorient Alain Traoré auteur d'un doublé contre Rennes, le 16 septembre 2012.
Le joueur de Lorient Alain Traoré auteur d'un doublé contre Rennes, le 16 septembre 2012. — D.Mayer / AFP

Un match amical perdu contre Guingamp (0-2), le 7 septembre, avait fait naître quelques craintes. Sur le podium avant de se déplacer à Rennes, route de… Lorient, les Merlus allaient-ils conserver le même rythme, après une fin de mercato agitée (départ de Mvuemba, arrivés de Corgnet et Reale)? La réponse est oui au terme d’un match riche en émotions, ponctué de trois cartons rouges, mais surtout de deux traits de génie de l’ex-Auxerrois Alain Traoré. Une frappe lobée pour d’abord surprendre Costil (0-1, 23e), puis un coup-franc surpuissant en mode Roberto Carlos (0-2, 43e).

«Pour être honnête, je vois le gardien avancé sur le premier but, raconte le héros du jour. Sur le coup-franc, je ne me pose pas de question, et ça va sous la barre. Tant mieux pour moi et pour l’équipe.» Avec ses 3e et 4e réalisations, le Burkinabé marche sur les traces de son superbe début de saison dernière avec l’AJA (cinq buts au bout de quatre journées), ce qui a le don de ravir son entraîneur Christian Gourcuff.

«On a encore une marge de progression»

«C’est intéressant d’avoir un joueur talentueux, c’est pour ça qu’on l’a pris. On connaissait son extraordinaire frappe de balle, il a aussi prouvé qu’il pouvait avoir une vista remarquable. » Réduits à dix (32e), puis à neuf (54e), pour deux fautes grossières de Baca et Audard sur  Pitroipa (auteur du but rennais à la 71e), Traoré et sa bande auront aussi conquis le coach morbihannais par leur « solidarité et générosité ».

En revanche, Gourcuff père n’aura guère goûté à l’arbitrage de Monsieur Lesage. «Le match a duré trente minutes. Ensuite, ça a été une parodie de football.» Envers et contre tout, sa formation égale en attendant le meilleur démarrage de son histoire en Ligue 1 (2007-2008). «Les points permettent du jeu et d’être sereins, c’est une donnée importante. On a encore une marge de progression.» Le tube de l’été ne demande qu’à être prolongé.