Microsoft: Un nouveau logo pour une nouvelle stratégie

HIGH-TECH Cela faisait 25 ans que l'entreprise n'avait pas changé son emblème...

Philippe Berry

— 

Le nouveau logo de Microsoft, dévoilé le 23 août 2012.
Le nouveau logo de Microsoft, dévoilé le 23 août 2012. — DR

Comme son nouveau logo dévoilé jeudi, Microsoft a bien changé depuis 1987. Géant en position quasi-monopolistique, l'entreprise s'est faite distancer par Apple et mise tout sur Windows 8 et Windows Phone 8 pour faire un come-back sur le marché des tablettes et des smartphones.

Le nouveau logo

Adieu les caractères lourds et massifs, place à une typo moderne et aérée, avec du Segoe, une police sans-serif (sans empattement). Le seul froufou conservé est la jonction entre les lettres F et T adoptée en 1987, que Microsoft a gardé «en clin d'oeil» à son héritage.

Surtout, le nom est désormais accompagné d'un carré de quatre couleurs, comme celui de Windows. Le Web n'a pas manqué de relever l'ironie: si les deux logos abandonnent le look «drapeau au vent» pour des lignes droites, celui de Microsoft passe à la couleur tandis que celui de Windows est récemment devenu monochrome.

Comme le montre la vidéo ci-dessus, les nouveaux tons correspondent aux produits nouvelle génération de Microsoft: bleu pour Windows 8 et Outlook, orange pour Office, vert pour la Xbox; le jaune reste mystérieux et Microsoft n'a pas fourni de détails.

La nouvelle stratégie

Ce nouveau logo achève l'unification du design entreprise depuis trois ans. En 2009, Microsoft posait la première brique avec l'environnement «Metro», hérité de Windows Media Center et surtout du Zune. Si le baladeur a fait un flop commercial, son interface fut généralement louée par les utilisateurs. Du coup, Microsoft a travaillé en interne pour l'étendre à tout ses produits. Steve Ballmer l'expliquait lors du CES de Las Vegas en janvier dernier: pour Microsoft, l'année 2012 serait «Metro, Metro, Metro».

Windows Phone 7 est arrivé, misant tout sur ces dalles de couleurs dynamiques et des apps en plein écran. Les menus de la Xbox ont suivi, tout comme le nouveau desktop de Windows 8 et l'environnement d'Outlook et d'Office.

Plus qu'au niveau du design, la guerre avec Apple et Android se joue sur les apps. Le but: bâtir des écosystèmes trans-plateformes: smartphones, tablettes, PC, TV.

Microsoft a raté le virage du tactile. Windows Phone, malgré le renfort de Nokia, peine à décoller (3,5% des ventes au second trimestre). L'entreprise va donc jouer son vatout cette automne, avec les sorties de Windows 8 et de Windows Phone 8. Son pari, c'est que les apps sur PC fassent grandir et démocratisent l'écosystème. Le coup de poker est à double-tranchant: plusieurs mois après la sortie de l'OS en version bêta, la cohabitation entre l'environnement Metro (qui devrait être rebaptisé «modern UI» à sa sortie) et le bureau classique reste pour beaucoup toujours aussi peu naturelle.