Un télescope à rayons X pour étudier les trous noirs

Gizmodo.fr en partenariat avec 20minutes.fr
— 

Une fusée Pegasus XL a mis sur une orbite mercredi dernier un télescope à rayons X pour étudier les mécanismes responsables des explosions stellaires et tenter d'en apprendre davantage sur ces trous noirs capables d'empêcher la formation d'une étoile ou l'évolution même d'une galaxie.

Le Nuclear Spectroscopic Telescope Array, NuStar, est le premier télescope spatial conçu pour concentrer les rayons X, ces mêmes rayons que l'on retrouve en imagerie médicale. Coûtant plus de 140 millions d'euros, NuStar mesure jusqu'à 10 mètres de long. D'un côté, des miroirs imbriqués cylindriques à rayons X et à l'autre bout, des capteurs ultra-sensibles. Ces miroirs dévient très peu les radiations qui arrivent et il faut une distance focale assez longue pour que les résultats soient exploitables par les astronomes, d'où la longueur du satellite.

NuStar fournira des images dix fois plus vives et cent fois plus nettes que tous les clichés spatiaux que l'on a déjà pu voir. Le télescope pourra ainsi étudier certains des phénomènes les plus énergétiques, chauds et denses de l'espace. NuStar est le premier pas d'un projet très ambition ayant pour objectif d'analyser les coeurs des galaxies et d'en apprendre davantage sur les trous noirs et les explosions des supernovae.

[cnet]