Avec le A3, les fabricants d'imprimantes voient grand

— 

Les fabricants d’imprimantes photo souhaitent nous voir développer en grand. Objectif : augmenter les ventes de consommables, sur lesquels repose leur modèle économique. Représentant 3 milliards d'euros en France, le marché de l’impression profite à plein du boom de la photo numérique. Cinq clichés sur dix sont imprimés à la maison. 46 % des foyers sont équipés d’un appareil et 67 % en possèdent un dont le capteur atteint 4, voire 5 millions de pixels. Suffisant pour un tirage A3 (40 x 60 cm). « Le 10x15, c’est bien, mais le A4,c’est mieux. Et le A3, c’est le summum», martèle-t-on chez Epson,qui lance sa R1800, également dédiée aux nouveaux possesseurs de Reflex (300000 ventes en France en 2006, selon l’institut Gfk). HP et Canon lorgnent aussi sur ce créneau. Prix de l’équipement : à partir de 349 g environ.Sans oublier le tirage A3, estimé à près de 3 g, dix fois plus qu’un 10 x 15. Avec 11000 imprimantes A3 vendues en 2005, on est loin du triomphe des fameuses 10 x 15 (720000 ventes prévues cette
année). Mais, selon Epson, «le potentiel est énorme».


Christophe Séfrin