Fournisseurs chinois: Le PDG d'Apple répond en interne à l'enquête du «New York Times»

HIGH-TECH Tim Cook assure qu'Apple «se soucie de chaque ouvrier» de sa chaîne d'approvisionnement...

P.B.

— 

Le nouveau directeur général d'Apple, Tim Cook, ici photographié lors du lancement de l'iPhone 4 sur le réseau Verizon, le 23 février 2011.
Le nouveau directeur général d'Apple, Tim Cook, ici photographié lors du lancement de l'iPhone 4 sur le réseau Verizon, le 23 février 2011. — B.MCDERMID/REUTERS

En 10 pages d'enquête riches et détaillées, le New York Times s'est positionné pour le prix Pulitzer. Surtout, le quotidien a relancé la polémique sur les conditions de travail des ouvriers chinois employés par les fournisseurs d'Apple (et d'Amazon, Dell, HP, Nintendo, Nokia ou encore Samsung). Dans un email adressés aux salariés du groupe, publié par 9to5Mac, Tim Cook répond aux accusations.

Le PDG d'Apple juge chaque incident «profondément troublant» et assure que les conditions de travail sont «une source d'inquiétude» pour l'entreprise et qu'Apple «se soucie de chaque ouvrier» travaillant dans sa chaîne d'approvisionnement.

 

La sécurité en question

Interrogé par le Times, un ex-cadre de Foxconn, le géant chinois qui assemble 40% de l'électronique mondiale, ne tient pas le même discours, déclarant: «Le seul souci d'Apple, c'est d'améliorer la qualité du produit et d'abaisser les coûts de production.» D'autres fournisseurs accusent encore Apple ne négocier les marges les plus réduites de l'industrie, poussant les sous-traitants à prendre des risques dont les ouvriers paient parfois le prix.

 

Le quotidien remet également en question le «code de conduite» d'Apple adopté suite à la vague de suicides. Selon le journal, «des violations ont été constatées dans des centaines d'audits (non respect des horaires, emploi de produits toxiques etc), mais moins de 15% des fournisseurs ont été remerciés» par Apple.