Megaupload: «C'est de la délinquance, c'est du vol», pour Frédéric Mitterrand

20minutes.fr

— 

>> Posez vos questions sur Megaupload et le téléchargement, à nos journalistes de la rubrique High-Tech en écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr.

21h45: Sopa, c'est fini
Pour l'instant en tout cas, le rapporteur du texte le retire, le temps de trouver une solution. A Hollywood, c'est la SOPA la grimace. Lire notre article ici.
20h30: «C'est de la délinquance, c'est du vol», lâche Frédéric Mitterrand sur BFM
Le ministre de la Culture «applaudit» lui aussi la fermeture de Megaupload. «C'est de la délinquance, c'est du vol. Ils volaient à grande échelle», confie-t-il à BFMTV. «On peut imiter les Américains si des ayants droit se plaignent, ce qui n'est pas le cas pour l'instant.»  Il précise également qu'Hadopi est «très light», comparée à la justice US «qui tire dans le tas». Sur Hadopi, Mitterrand attaque Hollande «qui dit qu'il va supprimer Hadopi pour au final faire la même chose».
19h40: «Saisir d'abord, poser les questions ensuite»
James Grimmelmann, professeur de droit à la New York Law School, apporte ses lumières à 20 Minutes. Dans ce type d'affaire, le mode opératoire de la justice américaine, c'est «saisir d'abord, poser les questions ensuite», explique-t-il. Article à venir.
18h31: Tentative de hack sur le site de l'Elysée

Manifestement, les défenseurs de la liberté de téléchargement ont du mal à hacker le site de l'Elysée, mais faute de mieux, ils ont quand même réussi à faire apparaître le slogan des Anonymous «We are legion» dans la barre d'adresse d'elysee.fr, en alternance avec d'autres messages du même tonneau.


17h02: MegaUpload est mort, vive MegaUpload

«Des sites de téléchargement direct et de streaming, il en existe des dizaines», note Jérémie Zimmermann, co-fondateur de La Quadrature du Net (organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet) dans une interview aux Inrocks.
Pas de raisons de pleurer, donc, puisque selon lui «il y a gros à parier que le trafic de MegaUpload s’est déjà redirigé vers ces autres sites. La nature a horreur du vide : il existera toujours des moyens de partager la culture et d’accéder aux fichiers. Un MegaUpload qui disparaît, c’est un MegaUpload qui réapparaîtra dans les heures qui viennent.»
15h50: Eva Joly propose un nouveau «contrat social»

«La fermeture de MegaUpload et l'arrestation de ces dirigeants est un symptôme supplémentaire de l'incapacité des pouvoirs publics à se projeter au 21e siècle et à concevoir un projet global éthique associant rémunération des auteurs et fluidité de la culture sur internet», a réagi la candidate EELV à la présidentielle dans un communiqué. «Après 5 années de faux débats autour d'Hadopi, sans solution ni bénéfice pour les artistes, pour les écologistes il est urgent de changer les termes de la discussion: ne plus opposer une "riposte graduée" à de prétendus "pirates" du partage, mais soutenir la création en libérant les internautes. Nous souhaitons poser les termes d'un nouveau contrat social qui allie des droits et des devoirs et qui repose sur deux mesures politiques précises: la légalisation du partage entre individus associée à la constitution d'une contribution à la création», poursuit Eva Joly.
14h32: Tout le monde n'est pas touché

Sur Facebook, un certain Bernard de la Villardière se targue de pouvoir encore télécharger sur MegaUpload. Evidemment c'est un fake, en hommage au journaliste auquel certains internautes vouent une sorte de culte (en cadeau, le Tumblr). on attend des nouvelles de Chuck Norris.
14h08: Le site Allowshowtv.com ferme à son tour.
Une simple page blanche où sont écrites quelques lignes remplace le site. «Cette fermeture est principalement due au déréférencement de notre site par les moteurs de recherches», est-il expliqué.

12h25: Dupont-Aignan critique le communiqué de Sarkozy
Le président de Debout la République qualifie de «surréaliste» le communiqué envoyé par le chef de l’Etat pour se féliciter de la fermeture de Megaupload.
Nicolas Sarkozy «tombe le masque des intérêts qu'il défend, ceux des majors», écrit Nicolas Dupont-Aignan, qui se prononce en faveur d’une «licence globale, qui permettrait la légalisation du téléchargement tout en protégeant les auteurs».
12h05: Un acte d'accusation accablant
«20 Minutes» a regardé en détail les 70 pages de l'acte d'accusation visant sept responsables de Megaupload.
>> Lire notre décryptage ici.
12h: En décembre, la polémique autour d'une vidéo de soutien

Kanye, Diddy et Will.i.am, entre autres, y font la promo du site. Universal avait dans un premier temps fait retirer le clip mais YouTube avait finalement tranché en faveur de MegaUpload.

11h25: Le faux retour de Megaupload
Un lien vers un site ressemblant à s'y méprendre à celui de feu Megaupload circule sur les réseaux sociax. «Ceci est le nouveau site de Megaupload! Nous travaillons pour être pleinement de retour», est-il écrit sur la page. Le site a cependant tout d'un faux, et les onglets ne renvoient à aucune page.
10h52: La première vidéo de Kim Dotcom au tribunal néo-zélandais

Le fondateur de Megaupload apparait, en compagnie de Bram van der Kolk, Finn Batato et Mathias Ortman.

10h20: Les sites du FBI, du département de la Justice et d'Universal Music sont à nouveau accessibles
Les sites avaient été attaqués par le collectif Anonymous. Ils ont été inaccessibles ou fortement ralentis pendant plusieurs heures.
10h15: L'acte d'accusation est à lire ici

La justice américaine a annoncé avoir mis hors-ligne le site de téléchargement MegaUpload jeudi soir, après une opération du FBI. Le site est accusé par les autorités américaines d'être une «entreprise criminelle internationale organisée». Ce qui est reproché à MegaUpload, qui permet de stocker des fichiers en ligne, est d'avoir violé les lois sur le copyright et favorisé le piratage. Selon l'acte d'accusation, les ayants droits chiffrent leur manque à gagner à 500 millions de dollars et le site aurait généré 175 millions de dollars de profit via les abonnements et la publicité. D'après le FBI, Megaupload a été, au top de sa forme, fréquenté par 50 millions de visiteurs quotidiens.