Spotify lance sa plateforme d'apps

MUSIQUE Pour offrir une expérience plus sociale. Malheureusement, toujours pas de client Web en vue...

Philippe Berry

— 

Le logo de Spotify, un service de streaming musical.
Le logo de Spotify, un service de streaming musical. — DR

Spotify veut poursuivre sa conquête de la musique digitale. Mercredi, l'entreprise suédoise a annoncé à New York le lancement d'une plateforme maison d'apps. Désormais, les partenaires peuvent proposer des modules directement intégrés au client Spotify, comme des critiques d'albums, des tops lists, des billets de concerts ou des paroles de chanson.

 

Dans un premier temps, 16 apps sont lancées, accessibles via une nouvelle section dans le menu, à gauche (qui sera disponible dans les prochains jours via une mise à jour). Parmi les partenaires initiaux: Rolling Stone, Pitchfork ou le Guardian. Le kit de développement est ouvert à tout le monde mais les apps devront être approuvées par Spotify, a expliqué son PDG, Daniel Ek.

 

Une base d'utilisateurs multipliée par trois depuis septembre

Selon Daniel Ek, «jusqu'ici, le Web était silencieux». L'idée principale, c'est de pouvoir lire par exemple lire une critique et écouter un titre en un clic. Malheureusement, «l'ubiquité» promise reste limitée: tout passe par le client. En clair, pour l'instant, la plateforme est à sens unique, dans le mur cloisonné de Spotify. Il n'y a pas, par exemple, de modules intégrables directement sur son site à l'exception de Facebook –mais même dans ce cas, il faut toujours disposer du client desktop pour écouter des titres.

 

Interrogé sur la possibilité d'une version Web du client, Daniel Ek a expliqué que la solution actuelle était «la plus élégante et la plus fonctionnelle». A l'inverse d'un Deezer ou de Google Music, il n'est donc toujours pas possible de streamer ses titres directement dans le navigateur. Au boulot, cela signifie par exemple qu'il faut convaincre le service informatique d'installer le logiciel sur sa machine.

 

Malgré tout, la stratégie semble payer. Depuis le partenariat avec Facebook et l'ouverture du service aux Etats-Unis, Spotify est passé de trois millions d'utilisateurs début septembre à 10 millions aujourd'hui. Surtout, une personne sur quatre est un membre premium et paie un abonnement (9,99 euros par mois) pour une écoute sans publicité et accessible hors-ligne.