Microsoft rejoint Apple dans la guerre contre Flash

HIGH-TECH L'entreprise a annoncé que la version d'Internet explorer 10 destinée aux tablettes n'accepterait pas de plugins...

Philippe Berry

— 

Des logos de Windows, de Flash et d'Apple.
Des logos de Windows, de Flash et d'Apple. — DR

Steve Jobs reçoit un renfort de poids dans sa guerre contre Flash. En dévoilant Windows 8, Microsoft a annoncé que le navigateur Internet Explorer 10 serait disponible en deux versions: une pour l'environnement classique Windows, et une pour l'interface Metro, optimisée pour les tablettes. Pour cette dernière, les plugins, dont Flash d'Adobe, seront interdits.

«Une version sans plugin améliore la durée de vie de la batterie, la sécurité et la stabilité», explique Dean Hachamovitch, responsable de l'équipe Internet Explorer sur le blog Microsoft. Selon lui, «pour le Web aille de l'avant», il faut une version en «pur HTML5», cette nouvelle mise à jour du langage du Web, qui permet de réaliser des animations riches sans passer par Flash.

>> Les nouveautés de Windows 8 en images, c'est ici

Microsoft n'abandonne pas complètement Adobe: Flash restera supporté par le navigateur destiné aux PC. Malgré tout, cette annonce, qui suit la logique d'Apple, devrait un peu plus menacer le leadership de Flash.

Sur Android, la performance de Flash mobile était catastrophique dans sa première version. Les dernières mises à jour, qui tirent partie de l'accélération matérielle, ont cependant amélioré la situation. Malgré tout, si les vidéos fonctionnent bien, le bilan est plus mitigé pour des sites en Flash: conçu pour la souris et le clavier, la technologie peine à s'adapter au toucher.