Apple ferait appel à TSMC pour ses prochaines commandes

HIGH TECH La firme de Taïwan pourrait récupérer les commandes de la prochaine génération de puces A6 pour Apple, une infidélité à Samsung...

L.A. Van Hullebusch

— 

Et si Apple changeait d'air? Une source a déclaré vendredi que des commandes préliminaires étaient déjà en cours afin de tester les capacités de TSMC (Taïwan Semiconductor Manufacturing Company). Apple se réserve le droit de décider de commandes finales et officielles selon le taux de production, et le nombre de pièces arrivant sans défaut en bout de chaine. Si ces chiffres sont satisfaisants, la firme taïwanaise pourrait entrer en concurrence direct avec Samsung dans le marché des puces destinées aux iDevices.Alors que la compagnie coréenne fournissait jusqu'à présent la totalité des puces, les dirigeants d'Apple se seraient montrés désireux de diversifier leurs fournisseurs. La diversification des lignes de productions serait un premier pas vers le divorce final Samsung/Apple.


Comme un parfum de revanche

Difficile pourtant d'imaginer Apple se passer définitivement des services de son plus fidèle constructeur. Le géant coréen est profondément impliqué dans le business de la pomme. Cependant, le fait de diversifier les sous-traitants sonne un peu comme une alarme, spécialement dans le contexte des relations tendues entre Apple et Samsung. Les deux compagnies sont engagées dans une longue série de procès au sujet de brevets, et en concurrence direct sur le marché des smartphones et tablettes.


Un coup à double tranchant

Si Samsung devait essuyer la perte de ce marché, ce serait un coup dur pour l'entreprise, car la firme de Cupertino est bien le premier client de Samsung au niveau des semi-conducteurs. Ces accords étaient estimés à environ 7,5 milliards de dollars sur l'année 2011.