Kinect enfin débridé sur PC

HIGH-TECH Microsoft a rendu public un kit de développement gratuit ce jeudi...

Philippe Berry

— 

Kinect sur XBOX 360.
Kinect sur XBOX 360. — P.MCCARTEN/REUTERS

Fini, le bidouillage. Depuis sa sortie en novembre dernier, Kinect s'est fait une jolie place dans les salons, avec plus de 10 millions d'exemplaires vendus. Mais l'accessoire de reconnaissance gestuelle, faciale et vocale de la XBOX 360 a rapidement été mis à profit par une communauté de développeur pour des applications détournées sur PC. Jeudi, Microsoft a tenu sa promesse et rendu public un kit de développement gratuit pour Windows.

>> La SDK à télécharger ici

En clair, Microsoft donne les clés de Kinect à la communauté en lui fournissant les drivers et les briques de programmation nécessaires pour accéder à tous les capteurs du système (caméra, capteur de profondeur, audio etc) ainsi qu'à sa partie logicielle. Le geste est destiné aux développeurs indépendants et une versions commerciale sera présentée prochainement –et sans doute intégrée dans le développement de Windows 8, pour un contrôle gestuel innovant.

Que sera-t-il possible de faire avec Kinect sur PC? «L'imagination est la seule limite», annonce Microsoft. Les applications déjà développées non officiellement montre un potentiel certains. A un peu plus de 100 euros, Kinect offre sans doute le meilleur rapport prix/performance dans les outils de modélisation 3D et de tracking en temps réel. On a déjà vu:

Une interface «à la Minority Report», par des chercheurs du MIT:

De la modélisation 3D temps réel, par okreylos, un développeur indépendant:

Du fun, avec un contrôle gestuel de Super Mario ou de World of Warcraft:

De l'art sous acide, avec un avatar explosé en particules 3D qui réagissent aux mouvements du danseur:

Dancing With Swarming Particles [full performance] from visiophone on Vimeo.

Et même du médical, comme ce système d'assistance pour aveugles mis au point par des étudiants chercheurs de l'université de Constance, qui signale les obstacles rencontrés: