Licences 4G: Free veut un nouveau calendrier

MOBILITE Xavier Niel estime que dans l'état, le processus favorise Orange...

P.B.

— 

MEIGNEUX/SIPA

Tous contre Orange. Dans le feuilleton de l'attribution des licences 4G, les opérateurs montent au créneau contre la filiale de France Télécom. Dans une lettre adressée à Eric Besson, que s'est procurée le journal Les Echos, Free plante la dernière banderille. Xavier Niel explique au ministre de l'Industrie qu'il craint «d'assister à une préemption du spectre par les opérateurs les plus riches».

Le processus d'attribution des licences de 4e génération, qui doit permettre des débits bien plus rapides pour l'Internet mobile, doit démarrer le mois prochain et s'achever fin 2011. Selon le fondateur de Free, «le développement de la concurrence, troisième objectif fixé par le gouvernement, est peu pris en compte». Les enchères, qui portent sur des tranches de fréquences, prévoient notamment qu'un opérateur puisse acquérir jusqu'à 60% du spectre.

«Pas d'urgence»

Le mois dernier, Martin Bouygues avait averti que le vainqueur risquait d'être «Orange, qui est plus riche que les autres» opérateurs. Xavier Niel, appelle, lui, le gouvernement à revoir sa copie et à assurer un accès équitable aux fréquences laissées libres par l'arrêt de la télévision hertzienne, particulière convoitées.

Avançant des incertitudes techniques, il estime qu'il «n'y a pas d'urgence» à précipiter le processus et réclame une nouvelle consultation publique.