Richard Stallman: Le téléphone portable, c'est «le rêve de Staline»

HIGH TECH Le gourou du logiciel libre s'attaque aux mobiles...

P.B.

— 

On ne trouve sans doute pas plus jusqu'au-boutiste que lui: Richard Stallman, c'est l'un des gourous du logiciel libre, notamment papa de la licence GNU/GPL et fondateur de la Free Software Foundation.

Dans une interview à Networkworld, le barbu s'en prend aux téléphones portables. «Je n'en possède pas. C'est le rêve de Staline», balance-t-il. Comprendre «des outils de Big Brother», qui peuvent servir «à pister les citoyens et les espionner».

Il a également quelques mots doux pour Windows, «un malware», et Linus Torval (derrière le premier noyau GNU/Linux): «Je ne peux pas respecter quelqu'un disant que la liberté n'est pas importante», attaque Stallman. Même une distribution de Linux comme Ubuntu ne trouve pas grâce à ses yeux (notamment pour ses drivers qui ne respectent pas la définition du «libre» de GNU).

Stallman utilise la distribution gNewSense, la «seule 100% libre capable de tourner» sur son vieux portable Lemote Yeeloong (choisi car il propose un BIOS ouvert/libre). «C'est une machine lente», reconnaît l'ancien du MIT. Mais pour lui, la liberté est à ce prix.