La BNF signe un accord avec Microsoft

CULTURE Le moteur de recherche Bing, qui sera lancé en France prochainement, permettra l'accès aux documents de Gallica...

avec AFP

— 

Bing, le nouveau moteur de recherche de Microsoft
Bing, le nouveau moteur de recherche de Microsoft — DR

Le président de la Bibliothèque nationale de France, Bruno Racine, et celui du géant américain Microsoft, Steve Ballmer, ont signé jeudi un accord facilitant l’accès à la bibliothèque numérique de la BNF, Gallica, ont-ils annoncé lors d'une conférence de presse à Paris.
 
Seuls les 1.250.000 contenus de Gallica numérisés à partir des fonds libres de droits de la BNF sont concernés par cet accord. «Cet accord marque une étape décisive dans la concrétisation de notre vision de la recherche sur internet en France: la collaboration avec les institutions et partenaires français dans le respect de leur identité, de la propriété intellectuelle et du développement de la société de la connaissance», selon Steve Ballmer, qui précise qu’il s’agit du «premier du genre pour Microsoft».
 
Doper les visites
 
Pour Bruno Racine, «cet accord sans exclusivité, qui porte sur l'indexation et non la numérisation, va démultiplier l’audience de Gallica et contribuer ainsi à la diffusion mondiale des richesses culturelles de notre pays». «En 2008, Gallica avait 3 millions de visites, 4 millions en 2009, plus de 7 millions cette année et nous visons un doublement de ce chiffre à un horizon pas très lointain», a-t-il ajouté.
 
Objectif: inscrire ces contenus dans le web dit "profond", difficilement indexé par les moteurs de recherche. «L'idée de ce partenariat est de surmonter cette difficulté afin qu'au final l'internaute accède en bonne place aux ressources de Gallica», a insisté Bruno Racine qui évoque un «service de recherche visuelle innovant, sous la forme d’une galerie d’images».
 
Numérisation
 
Conclu pour une durée d’un an reconductible, l'accord n’a pas de dimension financière et ne contient aucune clause d’exclusivité: Microsoft est libre de lier des accords du même type avec d’autres bibliothèques, tout comme la BNF avec d’autres acteurs du secteur des technologies de l’information et de la communication.
 
Il prendra effet dans le cadre du lancement de Bing en France «dans les prochains mois», a dit Steve Ballmer sans plus de précision. Par ailleurs, Bruno Racine a indiqué qu'il était «probable que la BNF lance des appels à partenariat, cette fois pour la numérisation, en particulier de la presse du XIXe siècle et du début du XXe».

Chiffres
Site de référence qui reçoit aujourd'hui 23.000 visites par jour et s’enrichit constamment, Gallica offre aux internautes un nombre considérable de documents et plus de 40 millions de pages transformées en fichiers texte