Le premier quadricoptère Wi-Fi piloté par iPhone

HIGH-TECH 20minutes.fr a testé en avant-première cet étrange hélicoptère, bourré d'innovations techniques et pilotable à distance par un iPhone ou un iPod Touch. Démo vidéo...

Reportage Capucine Cousin, vidéo Romain Vitiello

— 

20minutes.fr a testé le drône pilotable à distance par un iPhone.
20minutes.fr a testé le drône pilotable à distance par un iPhone. — 20minutes

Il avait fait sensation en janvier au CES à Las Vegas. Ca y est, l’AR.Drone de Parrot débarque bientôt en France. A l’époque, beaucoup se demandaient même si ce n’était pas un fake… Surprenant en tous cas, de voir une petite boîte française comme Parrot, surtout connue pour ses kits mains libres pour téléphones mobiles et ses cadres photo, de se lancer dans la conception de tels joujoux high-tech. Il faudra attendre le 18 août pour se le procurer, où il sera en vente pour 299 euros.

Cet étrange hélico ravira les grands enfants: construit en fibre de carbone et en plastique, au poids plume (400 g avec le carénage, il est doté d’un point de réception Wi-Fi (il génère son propre réseau Wi-Fi) et de deux caméras. Surtout, il est pilotable à distance par un iPhone ou un iPod Touch, grâce à l’application dédiée. Une caméra intégrée permet au joueur de visualiser le champ sur l'écran, tandis qu'un réseau Wi-Fi intégré permet à au drone de se connecter en toute mobilité.

La fonction accéléromètre permet de le faire décoller, accélérer ou tourner en orientant son iPhone. Et pour faciliter la vie de l’apprenti pilote de drone, Parrot a automatisé les manœuvres de base.

Un hélico pour jouer, mais pas que…

Un hélico télécommandé fait pour jouer en solo, où vous devrez vous battre pour protéger votre base, ou, encore plus fun, en réseau entre possesseurs de drones. Déjà trois jeux seront disponibles sur l’AppStore d’Apple (pour 2,99 euros chacun), «AR FreeFlight», «AR Dronegate», et «AR FlyingAce», un jeu dédié aux combats aériens. Mieux, des développeurs pourront créer leurs propres jeux grâce au SDK ouvert.

Mais on peut imaginer une multitude d’autres usages, le jour où les caméras installées sur le drone permettront de filmer des images en hauteur. Idéal pour la police, pour les journalistes, ou d’autres…