Dream'eo, un GPS pour sortir des sentiers battus

©2006 20 minutes

— 

Pas simple de s'équiper en système GPS nomade

Quinze marques et cinquante produits cohabitent en rayons

Pour se distinguer, Dream'eo a choisi d'associer à Solo, son baladeur multimédia, un kit GPS

Pour polyvalent qu'il soit, l'appareil (premier du genre) est relativement simple à utiliser

« Il se gère comme un disque dur externe », précise Franck Petit, directeur marketing de Dream'eo

Sous Windows CE, Solo bénéficie de 20 Go de mémoire, autant que l'Archos Gmini 402, par exemple

De quoi embarquer 5 000 morceaux ou 80 heures de vidéo

La plupart des fichiers sont lisibles et le DivX pris en charge

Côté vidéo, l'écran de 3,5 pouces donne satisfaction

Mais le vrai plus de l'appareil, c'est le GPS

« Ce sera un vrai moteur pour nos ventes », poursuit Franck Petit, qui compte vendre 20 000 Solo GPS en France (sur un marché de 550 000 GPS nomades en 2006)

La cartographie Navtech est précise et accessible simultanément sur l'écran tactile en 2D et 3D

Pratique, une pression sur la touche de la télécommande et les ordres sont répétés

Hélas, l'info trafic n'est pas au programme, mais « nous enrichirons notre offre avec des informations touristiques »

Investissement : environ 649 euros avec la cartographie d'un pays, environ 699 euros pour celle de l'Europe

Des prix qui ne demanderont qu'à fondre avec l'arrivée imminente d'un nouvel acteur sur le marché des baladeurs hybrides musique-vidéo-GPS

Dans quelques semaines, JVC lancera son eAvinu dont les spécificités, OS Windows mis à part, semblent calquées sur celles du Solo

Christophe Séfrin

fiche technique Poids : 260 g. Ecran tactile de 3,5 pouces (9 cm). Logiciel de navigation NavMate. Récepteur GPS avec puce SiRF Star IIe/LP. Autonomie : 2 h 30 en vidéo, 8 h en audio avec écouteurs, 2 h en GPS.