Comment éviter la criminalité sur le Net?

WEB Quelques conseils simples pour éviter les escrocs...

Oriane Raffin

— 

Une Belge soupçonnée d'avoir vendu ses jumeaux nouveaux nés et d'avoir escroqué des couples contactés sur internet pour lesquels elle avait promis d'être mère porteuse a été inculpée et placée en détention provisoire vendredi, a indiqué le parquet de Gand (nord).
Une Belge soupçonnée d'avoir vendu ses jumeaux nouveaux nés et d'avoir escroqué des couples contactés sur internet pour lesquels elle avait promis d'être mère porteuse a été inculpée et placée en détention provisoire vendredi, a indiqué le parquet de Gand (nord). — Nigel Treblin AFP/DDP/Archives

Petites annonces frauduleuses, arnaques par mail, mots de passe volés... les escroqueries se multiplient sur Internet. Pourtant, il existe quelques règles simples pour les éviter.

Ne pas être naïf
«Il n’y a pas de secret, personne ne va vous donner 10 millions de dollars», prévient le lieutenant-colonel Eric Freyssinet, gendarme spécialisé dans la lutte contre la cybercriminalité. La première règle est donc de ne pas être naïf... Un chef d'entreprise du Pas-de-Calais a ainsi perdu 200.000 euros en effectuant des virements vers l'Afrique pour acheter une «lotion magique» censée transformer des bouts de papier en dollars.

Faire attention aux rencontres sur le web

«Il faut faire attention aux rencontres. Même si on n’est pas un enfant, même si on croit qu’on est mûr. Dès que des questions financières se posent, il faut se dire que la relation n’est pas normale», prévient ensuite le gendarme.

Sécuriser son ordinateur
Il existe des logiciels anti-virus, autant les utiliser... Sans oublier de configurer correctement son système d’exploitation. «Il ne faut pas hésiter à activer le pare-feu», explique Eric Freyssinet.

Rester vigilant, chez soi comme au travail
«Ce n’est pas parce qu’on reçoit le mail dans son entreprise qu’il a été contrôlé», prévient le gendarme. Il faut rester vigilant, où que l’on soit.

Ne pas tout raconter sur le web
Eviter les photos montrant la plaque d’immatriculation de son véhicule, ne pas mettre ses dates de vacances en ligne, son adresse ou son numéro de téléphone... Que ce soit sur les blogs ou les réseaux sociaux, beaucoup de gens peuvent avoir accès à ces données, notamment les cybercriminels qui n’hésiteront pas à s’en servir.

Mots de passe
Attention aux mots de passe trop simples, du type date de naissance ou prénom du petit dernier.

>> Nos conseils ici pour un mot de passe plus sûr