Windows Phone 7 et iPhone: l'élève dépasse le maître

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Désolé Cupertino, mais Microsoft vous a eu sur ce coup-là.

Windows Phone 7 ressemble à un iPhone du futur.

L’interface utilisateur a la simplicité et l’élégance du design d’Apple, tandis que celle de l’iPhone ressemble encore à un Palm Pilot colorisé.

Cela ne signifie pas pour autant que l’expérience utilisateur de Windows Phone 7 sera meilleure que celle d’Apple. Les deux concepts d’interfaces utilisateurs, l’un centré sur les données, l’autre sur les fonctions, sont des partis pris de design très différents, et le choix de Microsoft est radicalement différent de ce à quoi les gens sont habitués.

Avec l’iPhone, Apple propose un mode d’interface très simple qui fonctionne instantanément avec des gens de tous âges et de tous horizons: “c’est un appareil qui adopte différentes fonctions et me donne accès à différents types d’informations selon l’icône sur laquelle je clique”. C’est une idée relativement simple, qui connaît un énorme succès. En fait ce succès est la raison pour laquelle ce modèle est le pari d’Apple non seulement pour les téléphones portables, mais aussi pour l’informatique en général. C’est aussi la raison pour laquelle les Android, Palm, et autres Blackberry les on suivis dans cette voie.

Microsoft a choisi d’organiser la navigation autour des données, avec des hubs formant des panoramas plus grands que l’écran et que l’on peut parcourir du doigt. La solution, associée à l’esthétique minimaliste de l’interface, fonctionne très bien.

Heureusement pour Microsoft, le modèle du Windows Phone n’est pas seulement centré sur les informations, mais aussi sur les fonctions. D’après Joe Belfiore, grand manitou du programme Windows Phone chez Microsoft, les applications ne sont pas obligées de s’associer à la métaphore du hub ou à l’interface utilisateur à base de panorama. Lorsque l’outil de développement sortira dans un mois, ils encourageront tout autant le développement d’applications telles que celles que vous trouvez sur iPhone actuellement. En d’autres termes Microsoft comprend que les deux approches sont tout aussi importantes.

Leur démonstration est convaincante et ils sont sur la bonne voie. Mais comme pour le Zune HD, il est peut-être déjà trop tard.