Les utilisateurs d'iPhone atteints du syndrome de Stockholm

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Vous avez sans doute déjà entendu parler du syndrome de Stockholm, qui fait référence à l’étrange attachement des otages à leurs ravisseurs.

Les analystes de Strand Consulting utilisent la même expression pour décrire les propriétaires d’iPhone.

“Apple a lancé un magnifique téléphone avec une interface utilisateur fantastique qui disposait de limitations technologiques que de nombreux utilisateurs d’iPhone acceptaient et défendaient, alors même que ces faiblesses résultaient en des limitations d’usage au quotidien”.

ou encore

“Lorsque nous examinons les arguments des utilisateurs qui défendent l’iPhone, cela nous rappelle le fameux syndrome de Stockholm - un terme inventé par les psychologues après une prise d’otage à Stockholm. Les otages avaient réagi à la pression psychologique qu’ils subissaient en défendant ceux qui les avaient pris en otage pendant 6 jours”.

Euh les gars, ça s’appelle un fanboy, et ce genre de comportement se manifeste avec tous les produits phares, et pas seulement avec l’iPhone. Malgré ses limitations, la simple mention de Windows Mobile de manière négative déclenche une rage irrationnelle de la part des fanboys. Idem avec les arguments PC contre Mac, Xbox contre PS3… et même Firefox contre Chrome, c’est dire. A vrai dire, il n’est plus vraiment question de défendre les produits, mais d’ego, de sentiment de supériorité et de fierté nerdique parfois mal placée. [9to5Mac Image via Joy of Tech]