Fifa contre Pro Evolution Soccer : le duel version 2010

TEST JEUX VIDEO Au programme cette année, évolution contre révolution...

Selim Miled

— 

 Les jaquettes de PES 2010 et FIFA 10 sur Playstation 3
 Les jaquettes de PES 2010 et FIFA 10 sur Playstation 3 — DR

Le mois d'octobre apporte chaque année son lot de journées grisâtres, de feuilles mortes sur les trottoirs, mais surtout l'éternel lutte au sommet du football virtuel : la guerre entre Fifa  et Pro Evolution Soccer. Une lutte dont EA games a pris la tête en 2008, laissant son homologue nippon sur le banc de touche. A qui la balle cette année?


Réalisation : Ne pas trop compter sur son grand frère

Fifa ne s'est pas vraiment foulé cette année, puisque le moteur est celui du premier opus à peine amélioré. Si les animations et le respect des proportions restent exemplaires, certaines pelouses ressemblent à du plastique. Mais surtout, c'est toujours la modélisation des joueurs qui en laissera plus d'un perplexe.
En revanche, PES reprend totalement à zéro, et ça marche : passage en HD, les textures fines brillent sous un éclairage réussi, et il sera aisé de reconnaître vos joueurs favoris. Seul point négatif : leurs mouvements sont à peu près aussi fluides que ceux de robots rouillés.
Avantage PES


Gameplay : Chacun fait son bout de chemin

Fifa continue d'améliorer ce point, en rendant notamment le jeu plus rapide que dans la précédente version. Les réactions de la balle, un peu plus lourde, sont moins fantaisistes qu'elles ne pouvaient parfois l'être. Question nouveautés, on peut à présent véritablement contrôler sa course à 360 degrés, le placement et les déplacements des joueurs est bien plus logique, et surtout un éditeur poussé de coups de pieds arrêtés ravira les plus perfectionnistes.
PES ne se contente pas non plus de stagner, mais prend le chemin inverse de son concurrent : plus lent et posé, on regagne en construction de jeu pour revenir à l'époque reine de la série. Il est désormais possible de modifier le comportement de son équipe en pleine partie, par exemple de forcer la défense ou de joueur le hors-jeu, et même de modifier les caractéristiques de chaque joueur de l'immense base de donnée. Malheureusement, cette option est encore brouillonne et trop difficile à appréhender.
Avantage Fifa


Les + : Du réalisme et du fun

Fifa n'en finit pas de s'imposer en ce qui concerne le réalisme, en améliorant notamment la gestion des duels. Son mode de jeu en ligne et le nombre de licences officielles restent également sans aucune comparaison.
PES quant à lui séduit par la construction du jeu, et par le mode «Ligue des masters» où les championnats sont entièrement modifiables. Mention spéciale pour les commentaires de Grégoire Margotton et Christophe Dugarry.


Les - : Chacun sa pauvreté

Les deux jeux ne sont évidemment pas parfaits. Hormis l'intelligence artificielle pas toujours parfaite de Fifa, concernant souvent les gardiens, la plus grosse déception est celle du mode «Deviens pro» qui propose à nouveau d'incarner un jeune débutant de 18 ans... Pour l'abandonner quatre ans plus tard seulement!
Pour PES, on pleurera comme toujours la base de données loin d'être exhaustive ou récemment mise à jour: dans le championnat européen, seules deux équipes anglaises sont disponibles...



PES 2010 - Vidéo de présentation de l'E3
envoyé par pes2009. - Cliquez ici pour plus de vidéos de jeux sur console et PC.



Vidéo FIFA 10
envoyé par CSL_Console. - Cliquez ici pour plus de vidéos de jeux sur console et PC.


Conclusion : Avantage Fifa
Cette année encore, c'est Fifa qui s'impose aussi bien par le réalisme du gameplay que par son immense base de données et le nombre de possibilités offertes par les modes de jeu hors ligne et sur internet. Mais PES fait un effort, et la situation pourrait parfaitement basculer en octobre 2010.