Les nombreux problèmes de la tablette Apple

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Tout le monde devient fébrile à propos de la tablette Apple, et les commentaires vont bon train sur le sujet.

Mais certaines questions de fond plutôt importantes se posent, et les risques d’écueils sont plutôt nombreux:

Considérez la chose de la manière suivante: les rumeurs nous annoncent essentiellement un iPod Touch géant avec une connexion 3G. C’est une tablette pour le web, d’accord? Mais nous vivons dans un monde où les netbooks à 300$ sont la norme. Est-ce que les gens seront vraiment disposés à payer 800$ pour un netbook avec un écran tactile et un design signé Apple?

C’est sur, les fanboys n’hésiteront pas à acheter tout produit estampillé Apple, mais quelles sont réellement les fonctionnalités que les gens peuvent attendre et qui pourraient justifier l’intérêt du plus grand nombre pour cette tablette?

Livre électronique -- Certains pensent qu’Apple vise directement le Kindle avec sa tablette. Mais elle n’apportera rien de plus qu’un ordinateur portable, si ce n’est qu’elle sera un peu plus facile à tenir comme un livre. Mais il n’en reste pas moins qu’elle a un écran LCD, sur lequel les gens n’aiment pas lire, contrairement à l’encre électronique ou au bon vieux papier. Sans compter qu’elle coûtera beaucoup plus cher que le Kindle.

Navigation Web -- Vous pouvez faire la même chose avec un netbook pour bien moins cher.

Album Art d’iTunes -- C’est plus un bonus qu’un argument de vente pour ce genre de matériel.

Jeux -- Bien sur, jouer sur l’iPhone est parfois pénible parce que vos doigts traînent là où il ne faut pas. Mais vous savez ce qui est réellement pénible? C’est d’utiliser un écran tactile pour le jeu. Quelle que soit sa taille. Jouer sur l’iPhone est pénible parce que c’est un écran tactile, et pas parce que c’est un petit écran tactile.

Au delà des emplois possibles, la tablette pose également question en tant que plateforme:

Saisie de texte -- Comment vous imaginez-vous taper du texte sur ce truc? Allez-vous la poser à plat sur votre bureau? A plat sur vos genoux? Et vous imaginez-vous travailler longtemps sur une surface plane? Vous n’utiliserez pas vos pouces comme sur l’iPhone. Il y a une raison ergonomique qui justifie l’angle d’inclinaison entre le clavier et l’écran des ordinateurs portables.

Applis -- La tablette Apple fonctionnera-t-elle avec une version modifiée de l’iPod Touch OS ou une version simplifiée d’OS X? Si c’est juste un iPod Touch géant, il va falloir des applis conçues pour une résolution complètement différente. Il faudra une nouvelle catégorie sur l’App Store pour cet appareil. Voudrez-vous à nouveau acheter vos applis pour ce nouveau format? La tablette trouvera-t-elle sa place entre le MacBook et l’iPod Touch?

Performance -- L’iPhone n’est pas le moyen le plus rapide de surfer sur le web. On l’accepte parce que c’est un téléphone. Mais une tablette est plus proche d’un ordinateur portable, et on attendra d’elle des performances comparables. Il faudra donc qu’elle embarque les mêmes composants qu’un ordinateur portable, mais avec moins de place pour les loger, du fait de l’absence de clavier. Il n’y a aucun moyen d’y parvenir sans que l’appareil ne coûte autant qu’un MacBook Pro.

Rien ne permet donc aujourd’hui de justifier un niveau de prix de l’ordre de 700$-800$. Bien sur, la tablette sera belle. Elle ressemblera à un truc sorti de Star Trek et lorsqu’elle sortira, tout le monde en voudra une. L’idée d’être installé sur un canapé et de pouvoir se promener sur le web avec une fine tablette tactile sur les genoux est évidemment tentant. Mais il suffit de repenser au MacBook Air lorsqu’il a été présenté: hautement désirable, il faisait payer sa légèreté et sa taille de guêpe au prix fort, tout en imposant certaines concessions.

La dernière fois que nous avons vérifié, l’économie n’était pas très vaillante. Donc vraiment, sauf si Apple a un atout d’enfer dans sa manche et s’apprête à sortir de son chapeau un truc que personne n’a jamais vu et auquel personne n’avait pensé avant, ou si elle sort à 500$, ils vont avoir du mal à vendre leur tablette.

Mais peut-être que nous sous-estimons la puissance du design Apple. Peut-être que ce truc sera suffisamment sexy pour justifier une dépense somptuaire pour un objet qui, fonctionnellement parlant, ne sera finalement pas si spécial?