NFT : La vente du premier tweet de l’histoire ne se passe pas aussi bien que prévu

NUMÉRIQUE Le NFT du premier tweet de Jack Dorsey était parti pour 2,9 millions de dollars en mars 2021

20 Minutes avec agences
— 
Les NFT associent une ?uvre numérisée à un certificat d'authenticité
Les NFT associent une ?uvre numérisée à un certificat d'authenticité — R. Doucelin / Sipa

Le NFT du premier tweet de l’histoire, écrit par le cofondateur de Twitter Jack Dorsey, est en train de faire un flop. Le message virtuel pourrait n’être vendu qu’à une fraction de son prix en 2021.

Un homme d’affaires avait acheté le certificat d’authenticité du tweet pour 2,9 millions de dollars en mars 2021. Il l’a remis en vente en avril, espérant en tirer 49 millions et promettant de reverser la moitié des bénéfices à une association caritative. Mais ce jeudi, la meilleure offre était à 10.000 dollars.



Un enthousiasme variable pour les NFT

Face aux offres jusqu’ici médiocres sur la plateforme de vente OpenSea, le vendeur a rappelé que les enchères de 2021 avaient aussi démarré lentement. « Peut-être qu’Elon va l’acheter », a tweeté avec ironie un analyste spécialiste des réseaux sociaux, en référence à l’offre d’Elon Musk, le PDG de Tesla, de racheter Twitter.

Le NFT («non-fungible token » ou jeton non fongible) est un format numérique permettant d’associer à tout objet virtuel un certificat d’authenticité enregistré sur la blockchain. Ce marché a explosé en 2021. La vente pour 69,3 millions de dollars chez Christie’s d’une œuvre numérique de l’artiste américain Beeple, intitulée « Everydays : The First 5.000 Days », avait défrayé la chronique.

Mais l’engouement semble être un peu retombé depuis début 2022. Les observateurs du secteur sont divisés entre les fans et les sceptiques. « Mec, tu ne possèdes pas le tout premier tweet », a déclaré un utilisateur de Twitter à l’intention de l’homme d’affaires. « Tu possèdes un certificat sur la blockchain qui dit que tu possèdes une capture d’écran du tout premier tweet. »