La loi Hadopi «risquée et inadaptée» selon François Bayrou

POLITIQUE Le texte «constitue une atteinte à une liberté de plus en plus fondamentale» a-t-il estimé samedi devant 400 sympathisants...

Avec agence

— 

 François Bayrou lors d'un meeting de la campagne européenne, le 29 mars 2009 à Paris.
 François Bayrou lors d'un meeting de la campagne européenne, le 29 mars 2009 à Paris. — HALEY/SIPA

Le président du Mouvement démocrate (MoDem, centristes), François Bayrou, a estimé samedi à Metz que la loi Hadopi, qui doit faire mardi l'objet d'un vote solennel à l'Assemblée nationale, était «risquée et inadaptée».

>> Retrouvez notre dossier sur la loi Hadopi en cliquant ici.

Le texte, qui sera examiné mercredi par le Sénat avant sa mise en application fin 2009, «constitue une atteinte à une liberté de plus en plus fondamentale (...) en privant d'Internet, sans décision de justice, les auteurs de téléchargement illégal», a déclaré François Bayrou devant quelque 400 sympathisants réunis dans le cadre d'une convention sur «L'Europe, protectrice des libertés».

«Cette loi entraînera en outre la mise en place d'un appareil de surveillance (des internautes, ndlr) dont on ne sait pas comment il fonctionnera. C'est un risque!», s'est-il exclamé.

Le président du MoDem a également affirmé que si son parti arrivait au pouvoir, il abrogerait la loi sur l'audiovisuel public promulguée en février qui prévoit la nomination directe du président de France Télévisions par le président de la République.

«Nous reviendrons sur cette loi pour que l'exécutif n'ait plus le pouvoir de nommer les responsables de l'audiovisuel public», a-t-il dit sous les applaudissements nourris de la salle.