Google critique Apple pour son refus d’intégrer le support RCS, la norme de messagerie Android, à iOS

GAFAM Hiroshi Lockheimer, vice-président de Google, affirme qu’Apple utilise « la pression des pairs et l’intimidation » pour vendre ses produits

Anaëlle Lucina pour 20 Minutes
— 
Google fait pression sur Apple pour intégrer le support RCS à iOS
Google fait pression sur Apple pour intégrer le support RCS à iOS — Geeko

En 2021, Google a publiquement fait pression sur Apple pour que la société prenne en charge le Rich Communication Services (RCS). La raison invoquée par Google est l’amélioration de l’expérience de messagerie entre ses utilisateurs. Et l’histoire continue.

Tout a commencé suite à un article du Wall Street Journal. Le 8 janvier, le journal révélait comment des adolescents américains ont fait du iMessage d’Apple un symbole de statut social excluant les utilisateurs d’Android. Le WSJ décrit une stigmatisation culturelle aux États-Unis qui ostraciserait les utilisateurs d’Android.

Selon la dernière enquête de Consumer Intelligence Research Partners, 70 % des 18-24 ans aux États-Unis utilisent des iPhones. Ainsi, faire le choix d’utiliser un téléphone Android ou un iPhone pour communiquer constituerait un certain marqueur social. D’ailleurs, l’application iMessages d’Apple étiquette les textes des utilisateurs Android avec des bulles vertes.

En réaction, Hiroshi Lockheimer, le patron d’Android, a accusé Apple d’« utiliser la pression des pairs et l’intimidation pour vendre des produits ».


Rendre la messagerie Android disponible sur iOS

Hiroshi Lockheimer voudrait qu’Apple adopte une vision plus ouverte sur les systèmes de messagerie intégrés à iOS. Autrement dit, que la marque de la pomme intègre la messagerie RCS à iOS.

« Nous ne demandons pas à Apple de rendre iMessage disponible sur Android. Nous demandons à Apple de prendre en charge la norme industrielle pour la messagerie moderne (RCS) dans iMessage, tout comme ils prennent en charge les anciennes normes SMS/MMS » explique le dirigeant de Google dans un tweet. Dans le fil du tweet, Hiroshi Lockheimer érige ensuite une liste de raisons pour lesquelles Apple devrait adopter RCS : les messages 1 : 1 sécurisés entre les utilisateurs d’Android et d’iPhone, l’amélioration des textos de groupe, les accusés de réception et les indicateurs de frappe multiplateformes, etc.

Enfin, selon le dirigeant, la prise en charge de RCS améliorerait l’expérience et la vie privée des utilisateurs d’iOS et d’Android. Selon lui, en refusant d’adopter RCS, Apple « retient l’industrie » et empêche les clients iPhone et Android d’avoir les meilleures interactions possibles par messages.

Qu’est-ce que RCS ?

Le Rich Communication Service, RCS, représente un nouveau protocole de communication destiné à remplacer la norme actuelle des SMS. Google n’est pas propriétaire de ce service.

RCS prend en charge des messages audio, des photos et des vidéos de plus haute résolution, des fichiers de plus grande taille, un cryptage amélioré, etc. Ainsi, RCS est destiné à remplacer les SMS uniquement. Il ne s’agit donc pas d’un concurrent pour iMessage ou WhatsApp. De nombreuses fonctionnalités propres à iMessage ou d’autres services de messagerie ne peuvent pas être dupliquées par RCS.

Plusieurs profils RCS sont disponibles avec différentes particularités. Par exemple, certains RCS communiquent entre eux, d’autres non, certains sont cryptés end-to-end, d’autres non, etc.

Peu d’espoir pour Google

Sauf Apple, les autres opérateurs américains, dont Verizon, AT & T et T-Mobile, ont déjà commencé à adopter le support RCS pour les appareils Android.

Suite aux interpellations de Lockheimer, Apple n’a pas fait de commentaire sur son intention d’ajouter le support RCS à l’avenir. La position de la société est encore inconnue.

Comme en témoignent les communications internes révélées par le procès Epic vs Apple, la société est très motivée à l’idée de conserver ses utilisateurs sur iOS. Des courriels confidentiels entre des cadres d’Apple montraient que la société faisait intentionnellement d’iMessage une exclusivité et une particularité Apple. Ainsi, des fonctionnalités telles que les réactions aux bulles, les jeux iMessage et les conversations de groupe de meilleure qualité resteront exclusives aux utilisateurs d’Apple. En fin de compte, Apple veut toujours conserver iMessage comme une raison de passer à l’iPhone.

Apple n’offrira donc pas les services iMessage à Android. Une bonne chose puisque ce n’est pas ce que Hiroshi Lockheimer demande. Ce qui est moins clair, c’est si iOS intègrera un jour RCS.