Spotify : Après les USA, certains nouveaux podcasts pourraient devenir payants en France

MONETISATION Les créateurs de podcasts se verront proposer des outils pour les monétiser, par de la publicité ou des abonnements payants

20 Minutes avec agence
— 
L'application Spotify sur smartphone (illustration).
L'application Spotify sur smartphone (illustration). — Rafael Henrique / SOPA Images/Si/SIPA

A l’occasion de la présentation des programmes de la rentrée, Spotify a annoncé ce mardi être en réflexion sur le lancement de la monétisation de certains podcasts en France, rapporte Le Monde. « Nous testons aux Etats-Unis une nouvelle fonctionnalité pour les créateurs et que nous espérons pouvoir l’adapter pour le marché français », a précisé Claire Hazan, directrice des studios de la plateforme de streaming musical en France et au Benelux, à 20 Minutes.

Cette hypothèse a été testée dans un premier temps pendant deux mois aux Etats-Unis La monétisation concernera les podcasts diffusés par Spotify, pas ceux qui sont produits directement par la plateforme. Concrètement, les créateurs pourront choisir de proposer un abonnement payant, entre 1 et 5 euros par mois, auquel il faudra ajouter le coût de l’abonnement mensuel à Spotify.

« Les podcasts que nous produisons en France restent gratuits »

L’ensemble des revenus générés via cette monétisation sera intégralement reversé aux créateurs de contenus jusqu’en 2023. Une fois cette date passée, Spotify s’est engagé à ne prendre que 5 % de commission. « Nous avons une offre "free", ou l’on passe des coupures pubs, à peu près 1 minute 30 par heure, que l’on écoute de la musique ou des podcasts. Nous avons une offre "premium", sans publicité. Cela ne changera pas, promet toutefois Claire Hazan. Aucun créateur ne sera forcé de mettre des annonces publicitaires avant leurs programmes. »

« C’est une solution financière pour les créateurs indépendants de podcasts », a expliqué la plateforme au Monde. « Les podcasts que nous produisons en France restent gratuits », a assuré Claire Hazan. La directrice des studios de Spotify en France et au Benelux a estimé qu’il était encore trop tôt pour monétiser ces contenus, mais que la question se poserait à l’avenir. 50 millions de créateurs de contenus audio (musique et podcasts) sont attendus sur la plate-forme d’ici à 2025.