Google TV pourrait bientôt proposer des chaînes gratuites sur son interface

OFFRE  Le lancement de ce nouveau service pourrait intervenir dès cet automne

avec agence
— 
Les bureaux de Google à New York (illustration)
Les bureaux de Google à New York (illustration) — zz/John Nacion/STAR MAX/IPx/AP/SIPA

Google TV, disponible avec Chromecast et certaines télévisions connectées, pourrait bientôt s’enrichir d’un nouveau service. Le géant américain souhaiterait permettre prochainement aux téléspectateurs d’accéder à des chaînes gratuites sur son interface, d’après une information de Protocol, relayée par Phonandroid. L’objectif : proposer des alternatives gratuites pour les utilisateurs qui ne souhaitent pas s’abonner à une plateforme de vidéo à la demande.

Ce service s’ajouterait à tout ce qui est déjà disponible, à savoir les différentes applications de SVOD : Netflix, Disney + ou encore Mycanal. Selon Protocol, Google aurait pour l’instant entamé des négociations avec différentes entreprises spécialisées dans les offres appelées « FAST » pour « free, ad-supported streaming television ». Comprenez des opérateurs de chaînes de télévision gratuites en streaming alimentées par la publicité.

Un lancement dès cet automne ou bien début 2022

Google ne devrait pas se limiter à proposer ces nouvelles chaînes uniquement via le Chomecast mais compterait sur le soutien de fournisseurs tels que Sony et TCL. Ces chaînes gratuites pourraient ainsi être accessibles sur Google TV via un menu en direct dédié. Les utilisateurs auraient donc la possibilité de naviguer simplement d’une chaîne à l’autre avec la télécommande. Ces chaînes gratuites fonctionnent comme des télévisions classiques, avec une grille de programmes et un habillage.

Elles seraient financées par des coupures publicitaires et des filigranes à l’écran, à l’instar des chaînes payantes. Le lancement de ce nouveau service pourrait intervenir dès cet automne. Mais Google pourrait aussi retarder l’arrivée des chaînes gratuites au début de l’année 2022. Pour l’heure, on ignore si ces chaînes seront uniquement accessibles dans certains pays ou si elles le seront pour tous les utilisateurs. Il n’a pas été précisé non plus si elles seront uniquement en anglais ou alors si d’autres langues seront également disponibles.