Cybersécurité : L’État-major des armées partage un mot de passe par erreur sur une photo publiée sur Twitter

RESEAUX SOCIAUX L’Armée a publié sur Twitter une photo sur laquelle on peut voir l’identifiant d’une session Windows et son mot de passe

H. B.

— 

Mot de passe informatique (illustration).
Mot de passe informatique (illustration). — PURESTOCK/SIPA

C’est ce qu’on appelle une petite boulette… Le compte officiel de l'Etat-major des armées françaises a partagé  sur Twitter une photo révélant le mot de passe d’une session Windows utilisée lors d'« exercices proches du réel » par « l’état-major interministériel ».

« Pour faire face aux risques naturels, technologiques ou sanitaires, ainsi qu’aux menaces qui peuvent peser sur la population, les acteurs de la sécurité se réunissent régulièrement dans des exercices proches du réel », était-il écrit dans le tweet posté le 8 juin par l’Etat-major des armées françaises, accompagné d’une photo.

Sur le cliché, huit personnes étaient présentes autour d’une table à l’intérieur d’un semi-remorque utilisé comme centre de gestion de crise de la Sécurité civile. Accrochée sur l’un des murs, figurait une feuille sur laquelle était inscrit le nom d'une session Windows… avec son mot de passe.

Des captures d’écran continuent de circuler sur les réseaux sociaux

Alerté par@TomDAAVID, un étudiant en M1 à l’ENS de Lyon, le compte Twitter de l’état-major a immédiatement retiré le tweet, avant de le republier tel quel, puis de le réeffacer une seconde fois. Comme le rapporte le site spécialisé Next INpact, le tweet a été supprimé mais des captures d’écran ont continué de circuler sur le réseau social. La photo a également été publiée sur le site officiel du Ministère des Armées, avant d’être retirée.

Cet incident intervient dans un contexte de menaces cybersécuritaires de plus en plus préoccupant. Une liste de plus de trois milliards de mots de passe a récemment été dévoilée par un site de hackers. Les piratages contre des institutions ou des entreprises se sont également multipliés ces derniers mois en France et dans le monde entier.