Le Japon s’apprête à lancer un robot sur la Lune en vue de futures missions habitées

OBJECTIF LUNE Le robot aura pour mission d’analyser le sol lunaire, afin de mieux préparer les futures missions habitées

Jennifer Mertens pour 20 Minutes

— 

Le Japon va envoyer un robot sur la lune
Le Japon va envoyer un robot sur la lune — Geeko

L’agence spatiale Japonaise (JAXA) prévoit d’envoyer prochainement une nouvelle génération de sonde robotique à la surface de la Lune. Développée par plusieurs grandes entreprises japonaises, dont Sony et l’Université Doshisha, la sonde évoluera sur le sol lunaire, afin de procéder à diverses analyses en vue de préparer les missions habitées prévues pour 2029.

Grâce à sa forme sphérique et à sa capacité à se moduler, le robot de la taille d’une balle de baseball de 250 grammes à peine pourra franchir les différents obstacles qui se dresseront sur sa route sur la Lune. Il pourra également déployer divers instruments pour prendre des échantillons du régolithe, le sable lunaire.

Un préalable aux missions habitées

L’agence spatiale japonaise souhaite en effet en apprendre davantage sur le sol lunaire, mais surtout sur l’impact de la gravité de la Lune qui est six fois moins importante que celle de la Terre. Ces informations lui permettront de mieux préparer ses futures missions habitées.

Le Japon va envoyer un robot sur la lune
Le Japon va envoyer un robot sur la lune - Geeko

« Pendant que le robot se déplace sur la surface de la Lune, les images du comportement du régolithe [sol lunaire], et les images de la surface de la Lune prises par le robot et sa caméra de l’atterrisseur lunaire seront envoyées au centre de contrôle de la mission », explique l’agence spatiale japonaise dans son communiqué.

Les observations et analyses du régolithe permettront de mieux préparer le déploiement d’un « minibus » lunaire pressurisé, développé en collaboration avec Toyota. D’une autonomie de 10.000 km, ce rover devra faciliter les déplacements longue distance des astronautes japonais lors des missions lunaires habitées prévues pour l’horizon 2030.

En développement depuis 2016, le robot-balle devrait être envoyé sur la Lune dans le courant 2022.