Une lune géante apparaît dans la nef de la cathédrale de Strasbourg

ART Une lune géante, œuvre de Luke Jerram, vient de s’emparer de la cathédrale de Strasbourg dans le cadre de l’industrie Magnifique et qui débute ce 3 juin

Gilles Varela

— 

L'œuvre Museum of the Moon, de Luke Jerram. Industrie Magnifique. Cathédrale de Strasbourg le 1er juin 2021. Lancer le diaporama
L'œuvre Museum of the Moon, de Luke Jerram. Industrie Magnifique. Cathédrale de Strasbourg le 1er juin 2021. — G. Varela / 20 Minutes
  • L’événement l’Industrie Magnifique revient à Strasbourg pour sa deuxième édition du 3 au 13 juin.
  • Depuis près de deux ans, plus de 70 artistes du monde entier ont coopéré avec 35 entreprises alsaciennes mécènes pour créer ensemble 30 œuvres d’art originales. Une opération exceptionnelle, unique au monde.

Fidèles, visiteurs, rassurez-vous. Vous n’avez pas la berlue ou abusé d’une quelconque plante hallucinogène (à votre insu bien sûr) en pénétrant dans la cathédrale de Strasbourg. Au cœur de la nef, c’est bien une lune de sept mètres de diamètre pour 140 kg qui est divinement bien suspendue. Une lune conçue d’après des photographies prises par la NASA à une distance de cinq kilomètres de l’astre. L’occasion, rare, de la voir fidèlement représentée et en trois dimensions. Une œuvre baptisée Museum of the Moon, de Luke Jerram, partie intégrante de l’exposition Cosmos District, imaginée par le collectif d’artistes Ososphère et en partenariat avec le groupe Vivialys. Un dispositif artistique lui-même partie intégrante de  l’Industrie Magnifique, événement du 3 au 13 juin qui va transformer Strasbourg en véritable galerie d’art à ciel ouvert.

L'œuvre Museum of the Moon, de Luke Jerram. Industrie Magnifique. Cathédrale de Strasbourg le 1er juin 2021.
L'œuvre Museum of the Moon, de Luke Jerram. Industrie Magnifique. Cathédrale de Strasbourg le 1er juin 2021. - G. Varela / 20 Minutes

Mais que fait la lune avec la cathédrale ? « C’est une proposition qui donne à regarder la cathédrale autrement, la vivre avec une double contemplation, un lien espace et temps, le cosmos précise Thierry Danet, directeur d’Ososphère. Un endroit fort pour questionner un rapport à l’espace intérieur et extérieur et un rapport au temps. »

Sur 20 places de la ville

Cosmos District, qui a atterri dans son ensemble au pied de la cathédrale, place du Château, est la création phare des 30 œuvres de l’Industrie Magnifique. Événement, qui a la particularité d’associer un artiste avec une entreprise et une collectivité.

Toutes les créations de l’Industrie Magnifique seront pour la première fois exposées sur vingt places de la ville, avec le concours des collectivités locales et le support de plus de 70 autres partenaires privés et publics. Une Industrie Magnifique qui comme pour sa première édition il y a trois ans (avec le célèbre mammouth) est à nouveau gratuite, accessible librement de 8h au couvre-feu. De quoi fêter l’arrivée de l’été avec ce premier grand événement dans la ville qui célèbre une liberté retrouvée.