Royaume-Uni : Royal Mail va tester la livraison de courrier par drone dans les îles isolées

POSTE 2.0 Un drone pouvant transporter 100 kg de charge va parcourir plus de 45 km au-dessus de la mer pour effectuer sa livraison

20 Minutes avec agence

— 

Une boîte postale de la Royal Mail, à Londres, le 10 juillet 2013. (Illustration)
Une boîte postale de la Royal Mail, à Londres, le 10 juillet 2013. (Illustration) — ANDREW COWIE / AFP

Pour assurer la distribution de courrier dans certaines zones peu accessibles, Royal Mail veut utiliser des drones. C’est ce qu’a annoncé l’équivalent britannique de la Poste ce lundi dans un communiqué, rapporte Presse-Citron.

Une phase de test prévoit l’envoi d’engins volants vers les îles Scilly, situées à 45 km au large du cap de Land’s End, la pointe extrême sud-ouest du Royaume-Uni. Les essais vont commencer cette semaine. Dans un premier temps, les drones transporteront des équipements de protection individuelle (EPI), des kits de test COVID et du courrier.

Un premier test en décembre dernier

Pour accomplir cette mission, Royal Mail va utiliser un drone bimoteur Windracers, capable de transporter des charges allant jusqu’à 100 kg. Il arrivera à l’aéroport des îles à St. Mary’s. Un autre drone, plus petit, servira à faire des livraisons inter-îles.

L’Université de Southampton et deux exploitants de drones, Windracers et Skyports, sont associés à ce projet financé par le gouvernement britannique. Une première livraison par drone avait été effectuée en décembre dernier avec succès jusqu’au phare de l’île de Mull en Écosse.

Les drones présentent un avantage sur d’autres modes de livraison : ils peuvent voler dans de mauvaises conditions météorologiques, y compris en cas de brouillard. De plus, leur circulation ne dépend pas des marées. Si le test est concluant, Royal Mail compte bien utiliser ce service pour livrer d’autres îles ou zones rurales éloignées.