Coronavirus : Brigitte Macron sans masque au chevet d’une enfant malade alors que l’épidémie sévit ? Faux

FAKE OFF Une capture d’écran – authentique – du « 20 Heures » de TF1 de dimanche circule sur Internet. La photo en arrière-plan, montrant Brigitte Macron, a elle été prise il y a un peu plus d’un an

Mathilde Cousin

— 

La photo en arrière-plan a été prise le 8 janvier 2020.
La photo en arrière-plan a été prise le 8 janvier 2020. — Capture d'écran Facebook

Parce qu’elle a été atteinte du coronavirus, Brigitte Macron n’aurait pas porté de masque en visitant des enfants malades ? C’est la mauvaise analyse qui circule sur Internet, à partir d’une capture d’écran d’un journal télévisé de TF1, montrant l’épouse du président de la république sans masque au chevet d’une fillette hospitalisée.

La photo apparaissant en arrière-plan date du 8 janvier 2020.
La photo apparaissant en arrière-plan date du 8 janvier 2020. - Capture d'écran Facebook

FAKE OFF

Brigitte Macron, qui a confirmé avoir eu une « forme médiane » du Covid-19 pendant les vacances de Noël, a bien été invitée du 20 Heures de la première chaîne dimanche. Elle y a présenté la nouvelle opération Pièces jaunes en faveur des enfants malades, opération dématérialisée cette année en raison du contexte sanitaire. Pendant son intervention en plateau, un cliché la montrant au chevet d’une fillette a été diffusé en arrière plan.

Mais cette photo est bien plus ancienne : elle a été prise il y a un peu plus d’un an, le 8 janvier 2020, par Ludovic Marin, un photographe de l'AFP. Un photographe de l’agence Sipa a également photographié Brigitte Macron pendant ce déplacement :

Brigitte Macron, en visite le 8 janvier 2020 au centre hospitalier d'Orléans.
Brigitte Macron, en visite le 8 janvier 2020 au centre hospitalier d'Orléans. - DOMINIQUE JACOVIDES-POOL/SIPA

Brigitte Macron effectuait alors une visite au centre hospitalier d’Orléans en compagnie de Didier Deschamps lors du lancement de la 31e opération des Pièces jaunes.

A l’époque, le port d’un masque n’était pas obligatoire pour les visiteurs dans les hôpitaux. La Chine n’avait alerté l’OMS sur le développement d’une nouvelle maladie – le Covid-19 – que huit jours auparavant et ne communiquera sur un premier décès que trois jours après le déplacement orléanais de Brigitte Macron.

Une polémique similaire avait déjà visé l’épouse du président en octobre, quand une ancienne photo la montrant sans masque lors d’une cérémonie officielle avait été détournée sur les réseaux sociaux.