2013, année numérique?

MUSIQUE Une étude affirme que les ventes digitales supplanteront celles des CD dans quatre ans...

Sa. C.

— 

no credit

La révolution de la consommation musicale est-elle en marche? Oui, affirme le cabinet d'études Forrester Research qui parie sur un renversement du marché à partir de 2013. C’est à cette date que le numérique devrait prendre l’avantage sur le physique. Le cabinet annonce ainsi que la part de marché du numérique sera de 53 % en Europe. Mieux: l’envol des ventes digitales permettraient même de «sauver l’industrie du disque», selon le rapport publié mardi.
 
La partie ne s’annonce pourtant pas facile. Selon la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI), la part de marché du numérique est de 12,5 % en France (un peu plus chez la major Universal Music, selon Pascal Nègre), de 16% au Royaume-Uni et l’Allemagne n’a pas franchi le cap des 10%. Pour doper les ventes digitales, Forrester Research mise sur de nouveaux axes de développement, comme la téléphonie mobile, et sur les modèles gratuits. «La seule façon de concurrencer le gratuit, c'est avec du gratuit. Le succès futur repose sur la monétisation de la consommation, pas de la distribution», analyse l'auteur de l'étude, Mark Mulligan, vice-président et directeur de recherche de Forrester Research. De quoi conforter les sites comme Deezer.

Préférez-vous acheter des CD ou télécharger (légalement) la musique?