Les écrans plats à la fête

Christophe Séfrin

— 

Quel a été le cadeau high-tech préféré des Français à Noël ? Trop tôt pour savoir, selon l'institut GfK, qui ne communiquera ses données que début février. Mais quelques tendances se dégagent déjà, notamment pour certains produits bruns, comme les écrans plats. « 2008 était une année charnière, nous approchions un taux d'équipement de 50 % des foyers français », rappelle Michaël Mathieu, chef de groupe télévision et vidéo au sein de GfK. Bilan, après un trou d'air en septembre, les ventes d'écrans plats n'auront pas connu la crise en 2008, qui a vu le LCD voler la vedette au plasma avec 90 % de ventes de téléviseurs. Signe de la prudence des acheteurs dans un contexte économique difficile, « les gens sont restés raisonnables et ont peu craqué pour les grandes tailles d'image », explique Michaël Mathieu. Autres conséquences du contexte actuel, de nombreux achats d'écran plats et d'autres appareils électroniques ont eu lieu tardivement, la semaine de Noël, voire entre les fêtes. Les « enveloppes » au pied du sapin pourraient expliquer ce phénomène.

Si le marché des téléviseurs sauve la mise, celui des lecteurs DVD et des enregistreurs de salon semble plus que jamais à la peine, les ventes de lecteurs DVD portables s'étant même « effondrées en 2008 », selon GfK. Signe des temps, le site communautaire looneo.fr a vu bondir les consultations sur les cafetières, friteuses ou machines à pain, alors qu'à la même époque en 2007, les internautes traquaient le high-tech pur et dur. ■