«Spectrobes 2», les Krawls veulent toujours détruire la galaxie

JEUX VIDEO Disney récidive avec sa version du célèbrissime «Pokémon». 20minutes.fr l'a testé...

François Renou et Alexis Leclercq

— 

 Artwork du jeu «Spectrobes» de Disney
 Artwork du jeu «Spectrobes» de Disney — DR

Disney revient avec un nouvel épisode DS de «Spectrobes» intitulé «Les Portes de la galaxie». Le premier opus avait reçu des critiques mitigées, mais s'était vendu à 1 million d'exemplaires. Depuis, l'équipe de développement japonaise Jupiter a revu sa copie. Les jeunes fans seront heureux de retrouver leurs héros, Rallen et Jeena, membres émérites de la Patrouille Cosmique. Ce jeu dépassera-t-il «Pokémon», son illustre modèle? 20minutes.fr l'a testé pour vous.

 

Infection de Krawl

 

Dans cet épisode, il s'agit toujours de faire combattre des créatures, nommées Spectrobes, contre les infâmes Krawls, dont l'envie insistante de détruire la galaxie ne s'est pas dissipée depuis la première aventure. Acquérir un compagnon de bataille passe par une chasse au fossile: on creuse à l'aide d'outils maniés au stylet pour l'excaver et on le ramène à la vie au laboratoire. En le nourrissant de cristaux, le Spectrobe évoluera en un monstre plus puissant. Ce procédé est expliqué lors d'un tutoriel longuet et s'avère, au final, assez fastidieux, même s'il utilise bien les fonctionnalités de la DS.

 

Chirurgie esthétique

 

Les graphismes ont été revus à la hausse, plus fins et plus colorés. Certains décors restent un peu vides, comme le désert de Nessa, ce qui est en soi un peu logique. D’autres, comme les villes, sont plus fouillés malgré des incohérences (on peut par exemple creuser sur des passerelles). La caméra mieux gérée et la mini-carte sur l'écran du haut améliorent la prise en main. Les combats en 3D temps réel sont dynamiques, mais répétitifs et peu stratégiques, car basés sur un simple système de pierre-feuille-ciseaux. L'aspect manga passe bien, mais les créatures manquent de personnalité et on s'y attache finalement peu.

 

Collectionnite aiguë

 

Pas moins de 185 créatures peuvent être collectionnées, auxquelles s'ajoutent une flopée de trophées et autres badges à l'utilité relative. La collection n'est pas que virtuelle: comme dans le premier épisode, «Spectrobes 2» est vendu avec quatre cartes à collectionner permettant de débloquer des créatures. Disney a mis le paquet pour imposer son univers dans les cours de récré, notamment en diffusant des dessins animés courts disponibles sur Internet et en développant une communauté en ligne. Ainsi, le multijoueur, bien étoffé, permet d'enregistrer ses records en ligne et bien sûr de faire combattre ses créatures contre celles d'autres joueurs.

 

«Spectrobes 2» peut donc s'avérer ennuyeux à cause de son système de jeu, répétitif et fastidieux, et quelques petits défauts frustrants. Mais c'est sans compter sur sa réalisation, sérieuse, dotée d'une bande-son enlevée et de graphismes qui le placent dans le haut du panier de la ludothèque DS. Ajoutez à cela une durée de vie très correcte et vous obtiendrez ce qu'il convient d'appeler «un bon produit».

Note : 7/10
Support : DS
Sortie : 27/11/08
Prix : environ 40
7 ans et plus
De 1 à 4 joueurs