Piratage : Les données de 5,2 millions de clients du groupe Marriott auraient fuité

VIE PRIVEE Les noms, prénoms, adresses, numéros de téléphone, employeurs ou encore dates de naissance des clients sont susceptibles d’avoir été consultés par les hackers

20 Minutes avec agence

— 

Un hôtel Westin (groupe Starwood/Marriott) à New York.
Un hôtel Westin (groupe Starwood/Marriott) à New York. — Mark Lennihan/AP/SIPA

Marriott International a annoncé ce mardi avoir été victime d’une vaste opération de piratage. Les données personnelles de 5,2 millions de personnes pourraient avoir été volées. Parmi les informations potentiellement accessibles figurent les noms, prénoms, adresses postales et email, numéros de téléphone, numéros de programmes de fidélité, employeurs et dates de naissance des clients, indique le groupe hôtelier dans un communiqué.

Marriott a ouvert une enquête

« Pour chacune des personnes concernées, l’ensemble de ces données n’était pas forcément présent » dans la base piratée, assure Marriott. L’entreprise explique avoir diligenté une enquête. Elle affirme qu’il n’existe « aucune raison de penser » que les numéros de cartes bancaires, de passeports, de permis de conduire et de cartes d’identité ont été piratés par les hackers.

D’après le communiqué, le piratage aurait débuté mi-janvier 2020 et aurait été détecté en février. Des individus utilisant les identifiants de deux employés d’un établissement franchisé ont réussi à « accéder à un nombre anormal d’informations concernant les clients ».

Un précédent en 2018

Dès la découverte de cette activité frauduleuse, les deux comptes ont été désactivés et les autorités ont été prévenues. La société a contacté par mail les personnes concernées par cette fuite et mis en place un site internet dédié.

En novembre 2018, Marriott avait déjà révélé avoir été victime d'un piratage de données concernant 500 millions de ses clients. Les hackers avaient notamment accédé à 5 millions de passeports enregistrés dans les bases du groupe.