Donald Trump a-t-il tweeté une photo classée secret-défense d’un site en Iran ?

DEFENSE Plusieurs experts du renseignement ont déclaré que le cliché publié par le président américain sur les réseaux sociaux ressemblait à une image classifiée obtenue par un satellite espion américain

H. B.

— 

Le président des États-Unis Donald Trump a diffusé une photo satellite du site de lancement d'une fusée iranienne sur son compte Twitter.
Le président des États-Unis Donald Trump a diffusé une photo satellite du site de lancement d'une fusée iranienne sur son compte Twitter. — Capture d'écran Twitter

Le président américain a-t-il encore fait une énorme bourde ? Donald Trump a déclaré vendredi sur Twitter que les Etats-Unis n’étaient « pas impliqués » dans l’explosion apparente d’une fusée en Iran. Il a accompagné son message d’une photo prise par les services de renseignement américains.

Dans son tweet, le chef de la Maison-Blanche mentionne la localisation précise du site iranien, affirmant que cet « accident catastrophique » s’était produit lors des « derniers préparatifs » avant le tir du « lanceur de satellite Safir sur le site de lancement N.1 de Semnan », dans le nord de l’Iran.

Le message était accompagné d’un cliché en noir et blanc pris à basse altitude, dont l’origine est cachée par un bandeau noir, montrant le pas de tir et ses environs immédiats après l’explosion avec des annotations décrivant les dégâts provoqués par l’incident.

Emoi dans la communauté du renseignement

Un responsable du ministère de la Défense a indiqué à la chaîne CNBC que le cliché diffusé par le président, qui serait pris avec un téléphone portable, avait été présenté lors d’une réunion des services de renseignement. Donald Trump avait justement vendredi un briefing à son agenda, et il a tweeté son message peu de temps après depuis son iPhone.

La diffusion de ce cliché, qui pourrait être classé secret-défense, a provoqué l’émoi dans la communauté du renseignement. Le magnat de l’immobilier pourrait en effet avoir révélé un niveau de résolution encore inconnu des satellites espions américains ou que les services secrets ont pris depuis les airs.

« Pas sûre de l’objectif politique de cette diffusion »

« Si le président tweete tout simplement une image d’un document classifié qui requiert nos capacités aériennes de collecte de renseignements les plus avancées, c’est sans aucun doute une nouvelle bienvenue pour nos adversaires », a déclaré sur les réseaux sociaux Patrick Eddington, un ancien analyste de la CIA spécialiste de l’imagerie satellite.

La diffusion « semble en décalage avec la politique américaine sur la publication de telles données », a également commenté dans un thread sur Twitter Allison Puccioni, ancienne militaire et spécialiste de l’imagerie satellite, affiliée à l’université Stanford. « Pas sûre de l’objectif politique de cette diffusion », a-t-elle ajouté, alors que l’Iran et les Etats-Unis connaissent de fortes tensions depuis le retrait unilatéral de Washington en mai 2018 de l’accord international sur le nucléaire iranien signé trois ans plus tôt.

« On avait une photo. Je l’ai publiée, ce que j’ai le droit absolu de faire », s’est défendu Donald Trump plus tard vendredi devant la presse. Le Pentagone n’a, de son côté, fait aucun commentaire.