Une vidéo montrant deux instagrameurs se mouillant les fesses dans un temple sacré provoque un tollé à Bali

RESEAUX SOCIAUX Les autorités de l’île indonésienne ont menacé d’expulser les deux influenceurs tchèques

H. B.

— 

La vidéo de ces touristes tchèques a fait réagir les autorités indonésiennes.
La vidéo de ces touristes tchèques a fait réagir les autorités indonésiennes. — Capture d'écran Instagram

Les touristes n’ont plus trop la cote ces derniers temps à Bali. En cause, une série d’incidents et d’incivilités commises sur l’île majoritairement hindoue. Il y a quelques jours, c’est le comportement d’un couple d’instagrameurs tchèques qui a provoqué un scandale.

Sabina Dolezalova et Zdenek Slouka ont posté sur Instagram une vidéo les montrant se mouiller les fesses avec de l’eau bénite dans un temple sacré. La scène, qui s’est déroulée le 9 août dans le temple Beji, a abondamment été partagée sur les réseaux sociaux, provoquant la colère des Balinais.

Le couple menacé d’expulsion

Un sénateur de l’île, Arya Wedakarna, s’est emparé de l’affaire en postant la vidéo sur son propre compte Instagram. Les autorités de l’île indonésienne ont également réagi, menaçant d’expulser les deux instagrameurs.

Devant le tollé provoqué par leurs images, Sabina et Zdenek ont finalement présenté leurs excuses dans une vidéo, affirmant qu’ils ne connaissaient pas le caractère sacré du lieu. Le couple a aussi dû se soumettre à un rituel de purification, lors d’une cérémonie dirigée par un prêtre hindou. « Nous sommes désolés (…) et nous espérons que personne ne refera jamais une chose pareille », a déclaré la jeune femme, qui a aussi fait un don financier au village pour s’excuser de son comportement.

A Bali, la situation est de plus en plus tendue entre la population locale et les touristes. Il y a quelques mois, un Russe a essayé de faire passer un orang-outang drogué dans sa valise. Plus récemment, un Australien en état d’ébriété a été filmé en train de renverser un homme circulant sur un scooter. « Si des touristes agissent encore ainsi à l’avenir, nous les renverrons tout simplement chez eux », a menacé Wayan Koster, le gouverneur de Bali.