Nintendo Switch: Des hackers font fonctionner la console sous Android

PIRATAGE Cette version d'Android n'est compatible qu'avec les consoles Switch commercialisées avant juillet 2018

20 Minutes avec agence

— 

La console Switch de Nintendo.
La console Switch de Nintendo. — Nintendo

Des pirates informatiques ont mis ce week-end à la disposition du public une version d’Android fonctionnant sur la console Switch de Nintendo. Il s’agit d’un dispositif illégal qui n’a reçu l’aval ni du géant japonais du jeu vidéo ni de Google, développeur du système d’exploitation qui équipe de nombreux smartphones.

Toutes les Switch ne sont cependant pas compatibles avec cette version frauduleuse d’Android mise au point par le groupe de hackers switchroot, prévient 01net.

Compatible seulement avec les Switch d’avant juillet 2018

Seules les consoles vendues avant juillet 2018 peuvent accueillir cette version LineageOS 15.1 développée sur une base Android 8.1 Oreo. Ces appareils comportaient en effet une faille que les pirates ont exploitée, mais qui a été réparée par Nintendo sur les consoles commercialisées plus récentes.

Sur le forum du site XDA Developers, les concepteurs du programme mettent en avant la « toute première version disponible au public » d’un dispositif qui « permet d’utiliser Android sur votre Switch sans aucun problème et à pleine puissance ». L’expérience semble convaincante même si les créateurs et des utilisateurs rapportent quelques bugs notamment au niveau du système de rotation de l’image, de l’écran tactile ou de la gestion de la batterie.