Elections européennes: Après le jeu-vidéo de Loiseau, le PCF riposte et lance son propre jeu «Ecrabouille les patrons»

JEUX VIDEO La liste PCF aux Européennes a mis en ligne un jeu vidéo qui met en scène la candidate Marie-Hélène Bourlard

H. B.

— 

Dans le jeu vidéo mis en ligne par la liste PCF aux européennes, l'ouvrière Marie-Hélène Bourlard combat des fachos, des financiers, des patrons et des lobbyistes.
Dans le jeu vidéo mis en ligne par la liste PCF aux européennes, l'ouvrière Marie-Hélène Bourlard combat des fachos, des financiers, des patrons et des lobbyistes. — Capture d'écran Europedesgens.fr

Elle écrabouille « les patrons », « les libéraux » et « les fachos ». La liste du Parti communiste « L’Europe des gens, pas l’Europe de l’argent » vient de mettre en ligne un jeu vidéo mettant en scène Marie-Hélène Bourlard, numéro 2 sur la liste conduite par Ian Brossat aux Européennes, baptisé « Ecrabouille les patrons ».

Une réponse au jeu vidéo lancé en fin de semaine par le mouvement des Jeunes avec Macron, dont l’héroïne est la tête de liste LREM, Nathalie Loiseau.

« Deux jeux vidéo, deux projets politiques, deux visions de l’Europe »

«@Enmarchefr sort un jeu ayant pour héroïne l’ancienne patronne de l’ENA,@NathalieLoiseau. Nous ripostons avec notre propre jeu.@MHBourlard, ancienne ouvrière du textile, en est l’héroïne », a tweeté ce samedi le PCF.

« Quand Nathalie Loiseau, tête de liste LREM aux élections européennes, s’en prend à la gauche, le PCF avec Marie-Hélène Bourlard s’attaque aux véritables dangers qui détruisent l’Europe : les fachos, les financiers, les lobbyistes », indique le PCF. « Deux jeux vidéo, deux projets politiques, deux visions de l’Europe : la patronne de l’ENA versus l’ouvrière du textile du nord ! », ajoute le parti.

« Vous voulez envoyer la première femme ouvrière au Parlement européen depuis 30 ans ? Ce jeu est fait pour vous », a également tweeté Ian Brossat, tête de liste PCF aux élections européennes.

Le but du jeu est de récolter des urnes virtuelles garnies de bulletins pour permettre à Marie-Hélène Bourlard d’entrer au Parlement européen. « Venez donc combattre dans trois niveaux différents les fachos, les financiers, puis les lobbyistes, pour incarner avec Marie Hélène la lutte des classes ! », est-il écrit sur la plateforme permettant d’accéder au jeu.

Des jeux vidéo au service de la communication politique

Il y a quelques jours, des militants LREM ont créé un jeu vidéo pour booster la campagne de Nathalie Loiseau. Largement inspiré de « Super Mario », il met en scène la tête de liste face à ses opposants « populistes ». Dans ce jeu, Nathalie Loiseau doit récupérer les 12 étoiles du drapeau européen, qui ont été volées par Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Donald Trump.

Ce n’est pas la première fois que des jeux vidéo sont mis au service de la communication politique. En 2017, l’équipe de campagne de Jean-Luc Mélenchon avait lancé « Fiscal Kombat », un jeu vidéo où le leader de la France Insoumise affrontait des ennemis fortunés. Il devait attraper et secouer ses François Fillon, Nicolas Sarkozy ou encore Pierre Gattaz pour récupérer des sommes d’argent.