Européennes: Nathalie Loiseau investie tête de liste LREM, Pascal Canfin est numéro deux

ELECTIONS Pascal Canfin a annoncé ce mardi avoir accepté d'être le numéro deux de la liste de La République en marche

20 Minutes avec AFP

— 

Nathalie Loiseau, la ministre chargée des Affaires européennes, le 27 septembre 2017.
Nathalie Loiseau, la ministre chargée des Affaires européennes, le 27 septembre 2017. — VILLARD/SIPA

La ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau , 54 ans, est investie en tête de la liste LREM aux Européennes, avec l’écologiste Pascal Canfin en deuxième position, a-t-on appris, ce mardi, de source proche de la majorité. La liste pour le scrutin du 26 mai sera donc conduite par cette diplomate de carrière qui a dirigé l’ENA de 2012 jusqu'à son entrée au gouvernement en juin 2017 et Pascal Canfin, l’ancien ministre ( Europe Ecologie-Les Verts) de François Hollande. 

Parmi les suivants figurent la directrice de la Maison de l’Europe à Rennes, Marie-Pierre Vedrenne (MoDem, n°3), le président des Jeunes Agriculteurs (JA) Jérémy Decerle (n°4), la navigatrice Catherine Chabaud (n°5), la sénatrice Agir Fabienne Keller (n°7) et le journaliste Bernard Guetta (n°8).

Les « assurances nécessaires » de la part de Macron en matière d’écologie

« Battre le Rassemblement national (RN) serait une première victoire », explique au Figaro la ministre des Affaires européennes, dont le départ du gouvernement semble imminent. Dans un entretien au Monde, Pascal Canfin a, lui, précisé ne pas adhérer à LREM, mais avoir reçu « les assurances nécessaires » de la part d’Emmanuel Macron en matière d’écologie.

« Les personnalités au profil et aux compétences écologistes seront nombreuses à être en position éligible sur la liste », ajoute le numéro deux, au lendemain de son départ de la direction de WWF France. Et « le deuxième élément, c’est que l’écologie sera l’axe majeur, premier et transversal du projet », a encore assuré Pascal Canfin, dont le nom avait circulé pour une place au gouvernement après la démission de Nicolas Hulot en 2018.

Le premier grand meeting de campagne aura lieu samedi à Aubervilliers

Pour La République en marche, le délicat exercice consiste à trouver l'équilibre entre plusieurs facteurs: la parité, le panachage entre société civile et politiques, les accords avec les alliés du MoDem, d'Agir (centre droit ex-LR favorable à Emmanuel Macron) et des Radicaux. Le parti du président, qui fait la course en tête des intentions de vote suivie de près par le RN, entérinera mardi après midi, lors d'un bureau exécutif, les 30 premiers noms de sa liste. Le premier grand meeting de campagne aura lieu samedi à Aubervilliers, en banlieue parisienne.

A noter que le départ annoncé de Nathalie Loiseau devrait déclencher un remaniement du gouvernement, probablement ce mardi. Le nom de Clément Beaune, conseiller pour l'Europe à l'Elysée, est le plus cité pour prendre les Affaires européennes, dans une période extrêmement chargée avec l'enjeu du Brexit.