Arabie saoudite: Google ne veut pas supprimer l’application de surveillance des femmes

POLEMIQUE L’application Absher permet aux Saoudiens de pister leurs épouses jusqu’aux frontières du pays

20 Minutes avec agence

— 

Google Play Store (illustration).
Google Play Store (illustration). — NEWSCOM/SIPA

Google n’a rien contre l’application Absher, qui permet notamment aux hommes saoudiens de suivre les déplacements de leurs épouses, jusqu’à les empêcher de quitter le pays.

Le géant américain a en effet décidé de ne pas supprimer de Google Play cette application promue par le gouvernement d’Arabie saoudite. La raison ? Elle ne contrevient pas aux conditions d’utilisation de sa plateforme, rapporte Business Insider ce samedi. Plusieurs personnalités politiques avaient pourtant fait part de leur indignation.

Une application polémique

L’application Absher dispose de plusieurs outils comme pouvoir payer une amende de stationnement ou renouveler son permis de conduire. Mais une autre option suscite la polémique.

Un mari saoudien peut ainsi programmer l’envoi d’une alerte automatique par SMS dans le cas où son épouse serait identifiée à un poste-frontière ou dans un aéroport. Une fois averti, il peut décider de laisser sa femme quitter le pays ou au contraire de l’en empêcher. Il s’agit là d’un moyen de contrôle supplémentaire des hommes sur les femmes, dans un pays où leurs libertés individuelles sont déjà largement restreintes.

L’application autorisée sur Google Play

Disponible dans le magasin de Google et sur l’Apple Store, l’appli a du succès avec plus d’un million de téléchargements rien que pour la version Android. Une présence qui pourrait étonner au regard des conditions d’utilisation éditées par Google pour figurer dans son magasin d’applications. Le géant du Web piste celles faisant la promotion des formes de violences basées sur des critères comme « l’identité de genre », ou facilitant « les menaces et le harcèlement », indique BFM TV.

Fin février, quatorze parlementaires américains s’étaient donc inquiétés de la présence d’Absher sur les plateformes de téléchargement de Google et d’Apple. Ils leur avaient demandé de la retirer. Si la marque à la pomme n’a pas encore fait de commentaire, Google, lui, a fait savoir qu’Absher respectait en tout point les conditions d’utilisation du Google Play. L’application est donc autorisée à y rester.