«Il eût mieux valu ne pas être lâche»… Un cabinet d’architecture invoque un piratage après une réponse faite à un candidat syrien

OFFRE D'EMPLOI Le cabinet d’architecture s’est défendu en expliquant avoir été victime d’une attaque informatique et a proposé un entretien au jeune diplômé syrien

H. B.

— 

Omar Helwani est un jeune architecte d’origine syrienne.
Omar Helwani est un jeune architecte d’origine syrienne. — Capture d'écran Facebook

Il ne s’attendait pas à se faire humilier ainsi… Omar Helwani, étudiant en architecture à l’Ensap de Bordeaux, a reçu sur Twitter une réponse pour le moins surprenante de la part d’un employeur. Le jeune homme, réfugié d’origine syrienne, avait postulé ce jeudi à une offre publiée par le cabinet d’architecture KDA.

Après avoir d’abord motivé son refus par un « manque d’expérience », le cabinet d’architecture s’est permis des commentaires totalement déplacés, voire discriminatoires. « Quand [sic] au fait que vous ayez quitté votre pays parce qu’il était en guerre, il eût mieux valu ne pas être lâche et rester pour le défendre. Bonne continuation », a tweeté ce vendredi la société KDA.

Le message envoyé par le cabinet d'architecture.
Le message envoyé par le cabinet d'architecture. - Capture d'écran Twitter

De nombreux internautes indignés

Omar Helwani a alors publié la capture d’écran du mail sur Twitter en s’indignant : « Honte à vous […]. Mon père est un prisonnier politique, ma mère est morte là-bas sans que je puisse la voir pour la dernière fois », a-t-il écrit.

En quelques heures, l’histoire d’Omar Helwani est devenue virale. La capture d’écran de la réponse du cabinet a été relayée plus de 2.000 fois sur Twitter, suscitant l’indignation de nombreux internautes, parmi lesquelles Cécile Duflot. « Pendant que http://www.kda.fr se cache sous terre, si vous cherchez un diplômé en architecture de l’université d’Amman, qui a appris le français à l’université catholique de Lyon et est inscrit à Bordeaux pour son équivalence », a tweeté l’ancienne ministre.

KDA invoque un piratage informatique

Le cabinet d’architecture s’est défendu en expliquant que sa boîte mail avait été piratée. « Notre webmaster nous a indiqué que notre boîte de contact a été piratée il y a deux semaines. L’hébergement va être sécurisé. En attendant, cette réponse ne vient pas de nos équipes. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que cette boîte mail est piratée, nous recevons des attaques de partout », a expliqué l’entreprise à LCI. « Nous sommes en train de mettre en œuvre ce qu’il faut pour régler ce problème », a également indiqué le directeur des ressources humaines de KDA à La Dépêche du Midi.

Le cabinet a également pris contact avec Omar Helwani pour lui proposer un rendez-vous « afin de discuter de [ses] compétences réelles et de voir si nous pouvons vous proposer un poste ». Mais l’étudiant syrien a indiqué à LCI qu’il n’avait pas l’intention de s’y rendre.